Jump to content

Dandolo

Membres
  • Content Count

    521
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    7

Posts posted by Dandolo

  1. il y a 1 minute, sayba a dit :

    si je me suis dit, il va y avoir de l'impact au milieu :) comparer à tchou

    Tchouaméni se fait mettre KO en 1ère en allant disputer un ballon aérien. Ensuite, il se fait sécher devant la surface en fonçant pour mettre une frappe, ce qui amène le but sur CF d'Adli. Enfin, troisième contact rugueux en 2nde, en allant disputer de la tête un ballon et il se ramasse le pied de l'adversaire sur le visage. Donc question impact, le gamin y est allé hier soir. :)

  2. Bien, mon débrief. Un super match au global de nos Gigis. L'attaque assure et la défense... Ben Kos a besoin d'une mi-temps pour se réveiller.

    "M"es plus : Adli, moins relanceur du camp adverse et double buteur, Briand, pas buteur malgré des occases en or mais Papy s'est montré frais du début à la fin, Otávio, impérial à la récupération.Tchouaméni,au duel comme on voudrait le voir à chaque titu. Koscielny: il a retenu de Brest et assure la couverture arrière. Koscielny, le poto de Costil a mis les Girondins sur orbite.

    Mes moyens : Costil, peu sollicité, a paru peu confiant. Mexer,fait son match mais peut faire mieux. Kwateng, sous pression, prend un jaune, se démultiplie mais doit faire face aux Amiénois. Sortie prévue pour Benito. N'a pas su se montrer irremplaçable.  Pablo, on lui en demande beaucoup et c'est dur : cela se voit.

    Mes moins : Kamano. Un match à oublier.  Que ce soit comme ailier ou en défense aile, il n'y était pas. Ces nouveaux rôles va falloir rapidement savoir les conjuguer avec ses qualités (on parle tout de même de François Kamano, meilleur buteur Gigis l'an passé.

  3. Les restants à Bordeaux (présentés dans l'effectif "Pros" du site des Girondins) :

    Plus ou moins mis à l'écart : Sankharé (en procédure avec le club), Baysse et Cafú (anciens lofteurs)

    Blessés ou en récupération : Préville, Sabaly

    Choix de l'entraineur : Bellanova, Cardoso, Lottin

    Un truc à noter c'est que Sousa voulait un groupe de 26. Et le gus est toujours très précis dans ses propos. Il réussit ou pas, il plait ou pas. Mais il parle clairement, même avec un français hésitant^^. Bref, il manque un joueur dans son effectif de travail. Notamment côté gauche de la défense ou comme alternative crédible à Préville devant.

    PS : Sinon précision plus générale, en français, les noms à particules ne la conservent pas forcément dans les tournures. On doit dire monsieur de Préville, ou le joueur de Préville, mais si on le croise dans les rues de Bordeaux on se doit de l'interpeller par un "Hé! Préville! Super ton but!". Deux exceptions illustres à cette règle : Du Guesclin et De Gaulle, extrêmement "populaire" auprès des petites gens. Or je doute que notre, sympathique, j'adore notamment sa manière de passer devant la caméra en mettant la main devant, Nicolas soit devenu une légende populaire. ?

  4. Si Sousa dit que Benito et Préville ne sont pas à 100% aucune chance qu'ils soient alignés d'entrée. Je pense à un retour de Mexer et Tchouaméni, ainsi qu'un rôle moins crucial sur le plan défensif pour Kalu. Un joker sur Benrahou aligné en lieu et place de Kalu, tout autant légèrement "déchargé" de tâches défensives, et pour compter sur sa qualité de frappe sur CPA.

     

    Compo.png

  5. Le problème des recrues est que les Gigis ont un mercato de retard. Donc "y'a qu'à/faut qu'on", on ne va pas aller loin.

    Avec ces joueurs dont nous disposons, gros souci dans l'attitude. 1er but coup franc en retrait probablement pour relancer depuis la défense. 2ème but, consécutif à un corner obtenu suite à une contre-attaque lancée par une passe en retrait d'un joueur qui a reçu la balle d'un tireur de coup-franc. Donc coup-franc pour les Gigis=danger pour la défense. C'est le monde à l'envers. Et cela avait été déjà le cas contre Galatasaray où Adli avec un coup franc tiré en retrait avait créé une situation chaude de près de 2mn sur devant les buts bordelais. Et c'est long 2 mn.

    Autre souci, les centres. Contre Galatasaray, Kalu reprend de la tête un centre en retrait de Bellanova. Avant l'entrée du Nigérian, Bellanova avait déjà centré en retrait mais personne à la réception. On va dire que Kalu n'ayant pas fait toute la préparation n'a pas encore perdu son football, parce que hier encore des centres en retrait et balle rendue à l'adversaire pour le contre. Là, je vais utiliser le verbe falloir, parce qu'il va bien falloir qu'ils accordent leur violon, soit c'est systématiquement centre tendu devant le but, soit y'en a un qui reste en retrait dans la surface.

  6. Un sujet pour ce joueur qui a biberonné nos légendes Duga et Liza. Car sous la houlette de Courbis, il a stabilisé la défense et permis l'épopée de 1996.

    Un joueur super-élégant et efficace. Une épée qu'on aurait jamais cru voir jouer à Bordeaux. Transféré en Italie et qui a sombré dans la religion...

    Mis à par cela... Des supporteurs de l'époque, qui ne fait pas des cauchemars de la p...... de rengaine de l'époque? "Santos, vient du Brésil, il danse la sambaaaa. I va de ville en ville pour en apprendre le pas!" Si je n'étais pas supporteur et étudiant, parce qu'il il y avait un burger offert avec le ticket du match, et la bouffe, chez les étudiants, c'est compliqué, jamais je n'aurais supporté pareil son.

    Bonus! Le suicide de Pierre Bereygovoix, annoncé en plein stade par les CRS qui nous surveillaient pendant un Bordeaux-Nice de coupe de France! Au moins, cela a fait cesser les chants! xD

     

  7. Soir de 1992. Après Girondins-Saint Seurin où Rainer Ernst nous gratifie d'un coup du chapeau dur penalty (Bien la seule chose qu'il laissera dans l'histoire de nos Gigi^^), sortie des vestiaires et cinq ou six supportrices qui se ruent sur Jesper Olsen et le dépouillent, dégouté, il finit par abandonner son sac de sport avant de s'enfuir!

  8. Saison 91-92. Pendant que les midinettes couraient après Christophe Dugarry, Didier était un des rares à venir posément parler avec les supporteurs à la sortie du vestiaire quand on était dans le dur pour la remontée, comme après le 0-0 à domicile contre Strasbourg ou celui contre Rodez. Un vrai mec.

×
×
  • Create New...