Jump to content

Recommended Posts

  • Admin

tn_1186562362.JPG

 

Premier match pour Rio hier !

Il a joué la dernière demie-heure, son équipe a gagné 4 à 0 !

Bonnes sensations, même s'il revient de blessure et que physiquement c'est pas encore ça !

Link to post
Share on other sites
  • Replies 465
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

  • Admin

Mercredi 8 août 2007

 

Rio a participé hier soir à son premier match amical contre Hercules. Victoire sur le score de 4 à 0 pour Villareal, avec des buts de Jon Dahl Tomasson (2), Giuseppe Rossi et Kahveci Nihat. Une victoire « facile » pour l’équipe espagnole qui jouait à l’extérieur, pour le premier match de Hercules devant leur public.

 

En ce qui concerne la prestation de Rio, ce dernier a joué environ 30 minutes. « J’ai eu de bonnes sensations pour mon premier match même si bien sur je ne suis pas encore à 100% physiquement. Cela m’a fait énormément plaisir de retrouver les terrains (cela faisait deux mois que je n’avais pas joué en match) et d’enfin pouvoir défendre mes nouvelles couleurs. Je suis satisfait.»

 

De bon augure pour Rio qui semble déjà connaître ses coéquipiers et qui se plait dans cette équipe à fort potentiel.

 

 

Site officiel www.rio-mavuba.com

Link to post
Share on other sites

Je pense qu'il devrait quand même bien s'éclater le saligot dans cette belle équipe. :D Tant mieux pour lui et bonne chance pour cette nouvelle saison. ;)

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

"M'imposer à Villarreal"

 

 

Dans le championnat espagnol qui débute ce week-end, Rio Mavuba tente une nouvelle aventure avec le Villarreal CF. Après quatorze années au FC Girondins de Bordeaux, le milieu international a tourné la page, plein d’ambitions. De la Liga, à l’Europe en passant par l’équipe de France, les rendez-vous sont là, bien présents, et il s’agit de ne pas les rater.

 

uefa.com : Vous étiez cette semaine de retour à Clairefontaine, avec le groupe France. C’est un soulagement ?

Rio Mavuba : J’étais vraiment content de revenir, en effet. Il est important de faire partie de la liste, même si le sélectionneur a retenu 35 joueurs. D’autant que dans mon cas, le championnat n’a pas repris. C’était donc une preuve de confiance. Pour moi, ce qui comptait, c’était d’y être plus que d’être en A’ (il a joué une grosse vingtaine de minutes lors de la défaite 1-0 en Slovaquie). Je n’avais pas fait partie du groupe en juin, contre l’Ukraine et je vois aussi qu’on ne m’oublie pas.

 

Cette non-sélection en juin a joué un rôle dans votre décision de quitter la France ?

Cela a été un facteur important. Je ne dis pas que maintenant, je vais faire partie de toutes les sélections mais je serai plus en confiance. Avec Ricardo (son dernier coach à Bordeaux), les relations n’étaient pas bonnes et je n’étais donc pas en confiance à 100%. J’étais en fin de cycle de toute façon. A l’intersaison, les choses ne bougeaient pas beaucoup et je ne me voyais pas repartir avec Ricardo.

 

Votre départ a été un peu long à se dessiner, cela vous a inquiété ?

Les choses ont traîné, ça m’a rendu un peu amer sur la fin. Certaines choses ne m’ont pas plu. Car si Bordeaux est et restera le club de mon cœur, je m’attendais à plus de reconnaissance et de classe de sa part. J’ai tout de même passé 14 années au club, de très bonnes années. Avec mon histoire personnelle (né en mer, Mavuba était apatride jusqu’à sa majorité. Ensuite, avec l’aide du club, il a demandé la nationalité française et l’a obtenue après sa première sélection en équipe de France), je sais que le club m’a aidé. J’y ai tout connu et c’est là qu’on m’a connu. Mais j’ai aussi beaucoup donné aux Girondins. Je sais que chacun doit faire son boulot mais les dirigeants n’étaient pas obligés de chicaner sur des détails, pour rien. A un moment, j’ai pensé ne plus partir. En ayant toujours connu que ce club, je n’étais pas habitué à ce genre de situation, c’était très stressant.

 

 

Villarreal, ce choix a surpris…

Cela peut paraître surprenant quand, depuis deux ou trois ans, on m’a envoyé dans les plus grands clubs. J’ai été très près de la Juventus mais il y a eu des changements. Je ne me voyais pas aller là où tout le monde ne me voulait pas… Ni dans un endroit où j’aurais été le huitième larbin. Villarreal est un grand club européen, avec des ambitions.

 

Oui, mais Villareal ne joue pas l'UEFA Champions League, une de vos priorités.

C’est vrai. J’y ai goûté avec Bordeaux et ça donne envie d’y revenir. Mais, pour être honnête, dans les options que j’avais, il n’y avait pas forcément la Champions League ! Nos objectifs sont élevés, avec la Coupe UEFA, la Coupe du Roi, et la Liga où nous devons faire mieux, alors que le club a terminé cinquième la saison dernière… En Espagne, il y a le FC Barcelona et le Real Madrid CF et les autres derrière, avec le Valencia CF, le Sevilla FC. Villarreal se situe avec eux. La presse du pays nous présente comme de sérieux outsiders. Il y a de bonnes infrastructures, même si je me rends compte aujourd’hui qu’on était très gâté aux Girondins, un bon petit stade bien chaud. Ce club a envie de grandir, il est ambitieux mais aussi familial.

 

Avez-vous, comme d’autres, évoqué votre départ avec Raymond Domenech ?

Oui, je l’ai tenu au courant. Comme moi, il pense que c’est une bonne chose et que ça peut me servir de tremplin pour progresser. A mon avis, le championnat espagnol est supérieur au français, le jeu me plaît énormément. Il est moins physique mais plus technique, à base de passes courtes. Il y a beaucoup de gros matches pour progresser mais il va falloir que je m’impose ! A mon poste, il y a le capitaine, Marcos Senna, et le vice-capitaine. Je savais en partant qu’il faudrait que je me batte pour gagner ma place.

 

 

Comment se passe l’apprentissage d’un nouveau championnat ?

C’est un peu une nouvelle vie. Il y a le club, une nouvelle culture, une nouvelle langue. Maintenant, je comprends et ils me comprennent, j’ai même fait deux interview en espagnol ! Le rythme de vie n’est pas le même, avec des repas à 22 heures, c’est spécial. Les Français Robert Pirès et Pascal Cygan m’aident bien. Villarreal est en fait un petit village mais c’est très sympa. Et puis je suis là pour le foot.

 

Vous n’avez pas pris part aux premiers matches amicaux de votre équipe, pourquoi ?

J’ai raté les quinze premiers jours de la préparation. J’ai eu une ampoule et j’ai fait l’erreur de vouloir continuer. J’ai compensé sans rien dire et je me suis donné une tendinite à la cheville. La grosse tuile ! J’étais très gêné vis-à-vis du club d’être blessé si tôt. J’ai pris la préparation en route. Mais l’équipe tourne bien. Villarreal est invaincu depuis quatre mois. L’ambiance est bonne, l’état d’esprit aussi. On démarre vraiment fort avec ces deux chocs. Et puis, c’est mieux de jouer ces matches au début, quand les grosses équipes ne sont pas encore rodées. On verra notre potentiel. J’ai vraiment hâte d’y être maintenant. Je rêvais de gros matches pour progresser, j’y suis.

 

 

 

uefa.com

Link to post
Share on other sites

Vu le petite article posté par Arnvin, on peut pensé qu'il est peut-être encore un peu a court physiquement :

 

http://www.girondins4ever.com/forum//index...post&id=450

Link to post
Share on other sites

Non, il n'a pas joué et il n'était même pas sur la feuille de match, pas encore prêt apparemment pour être dans le groupe ;)

Link to post
Share on other sites

Pirés était l'invité de Luis Attaque hier soir, ou avant hier soir je sais plus :P, et au sujet de la non sélection de Rio dans le groupe, il avance aussi le paramètre de la préparation physique. Ceci dit, il ne se fait pas trop de soucis pour lui et pense qu'avec la déconvenue survenue contre le Réal, Rio devrait avoir sa chance. :D

Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

apparament ça se passe pas trés bien pour lui las bas! article de foot mercato :

 

Arrivé cet été en provenance de Bordeaux avec un statut d’international, Rio Mavuba peine à confirmer en Liga les espoirs placés en lui.

 

En effet, le milieu de terrain n’est pas considéré comme un titulaire ne puissance par son entraîneur Pellegrini et la paire Josico, Marcos Senna semble pour le moment indiscutable dans l’entre jeu.

 

Rio Mavuba va devoir faire ne sorte au plus vite de gagner sa place, au risque de voir s’éloigner définitivement l’équipe de France et de gâcher une carrière prometteuse, comme il fut le cas pour bon nombre de jeunes joueurs français partis trop tôt vers l’étranger...

 

http://www.footmercato.net/villarreal-mavu...ticle15178.html

Link to post
Share on other sites
Guest Narkokop
Quand on voit comment Diarra a eclipsé Mavuba aussi rapidement, on va se demander si ce joueur n'était pas un peu surcôté.

 

On peut pas vraiment dire qu'il l'a eclipsé. Diarra a sa bonne période tout comme Mavuba a pu l'avoir durant la saison 05-06. C'est 2 joueurs différents...

Link to post
Share on other sites

Différent mais Diarra me semble plus utile qu'un Mavuba. Je l'aimais bien (sur la fin, il me gonflait à toujours raler dans la presse), mais il n'apportait pas grand chose offensivement.

Et son gabarit me semblait un peu léger.

 

Je me rappelle juste quelques supporters ici ou là qui disaient qu'il avait raison de partir dans un GRAND club comme Villareal et qu'il arrête de perdre son temps à Bordeaux. C'est sûr que les tribunes de Villareal sont surement plus confortable que le banc bordelais...

Link to post
Share on other sites
Guest Narkokop
Différent mais Diarra me semble plus utile qu'un Mavuba. Je l'aimais bien (sur la fin, il me gonflait à toujours raler dans la presse), mais il n'apportait pas grand chose offensivement.

Et son gabarit me semblait un peu léger.

 

Un peu leger peut etre mais en vitesse, il lui est 3 fois supérieur.

Link to post
Share on other sites
Quand on voit comment Diarra a eclipsé Mavuba aussi rapidement, on va se demander si ce joueur n'était pas un peu surcôté.

 

De 1 la saison vient juste de débuté c'est pas encore finis, de 2 Mavuba c'est un Makelele bis c'est donc un style totalement différent de Diarra, ce qui ne veut pas dire qu'il serait nettement moins bon pour autant.

Link to post
Share on other sites

Bien sûr que la saison vient à peine de commencer et qu'il a largement le temps de se rattraper. Et bien sur que Diarra et Mavuba n'ont pas le même profil.

Après, il y a une organisation et des joueurs plus utiles que d'autres.

 

Rien ne dit que Mavuba est le futur Makélélé. Et je suis agréablement surpris par l'intégration de Diarra.

 

La paire Fernando-Diarra semble incontournable. Alors que la paire Mavuba-Fernando n'atait pas aussi indiscutable que ça.

 

Je me rappelle juste que certains criaient au sacrilège quand Ricardo ne le faisait pas jouer et qu'il allait enfin se révéler au grand public à Villaréal...

Ben c'est pas si facile.

Link to post
Share on other sites
Rien ne dit que Mavuba est le futur Makélélé. Et je suis agréablement surpris par l'intégration de Diarra.

La paire Fernando-Diarra semble incontournable. Alors que la paire Mavuba-Fernando n'atait pas aussi indiscutable que ça.

 

Rien ne dit non plus qu'il n'y arrivera pas. Pour Diarra, perso je suis pas trop surpris sachant ce qu'il a déjà démontré à Bastia et Lens avant son passage Lyonnais. Son seul problème a été un petit manque de régularité parfois, mais a part ça il a toujours été très solide.

Link to post
Share on other sites

Tu vas voir MI il va y être dans les 18 et de surcroit il va jouer et faire un match époustouflant .....allez RIO ......

montre leur aux espagnols ce que c'est un Bordelais... :clap:

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...