Jump to content
Sign in to follow this  
RomainG4E

Les Voix des Stades

Recommended Posts

Loic fera comme la saison dernière La Voix des Stades... Voici les deux premiers exemplaire !

N'ésitez pas à commenter les propos auxerrois, et de parler de ces articles !

 

LES VOIX DE BOLLAERT

 

1186086425.jpg

 

Une nouvelle saison débute… et les bonnes habitudes aussi ! C’est ainsi que vous aurez le droit, avant chaque match, à l’analyse des supporteurs adverses. Samedi, les Girondins reçoivent le RC Lens. Nous remercions les supporteurs lensois qui se sont prêtés au jeu avec gentillesse.

 

Guy Roux pour un nouvel élan

Que le début du mois de juin fut intense en émotions ! Lens et Bordeaux ne dérogent pas à la règle. Ces deux clubs ont tous les deux connu des changements d’entraîneur comme de nombreux clubs français. Sur le banc de Bordeaux, Laurent Blanc a succédé à Ricardo tandis que sur celui de Lens, Guy Roux a remplacé Francis Gillot, qui avait choisi de démissionner après la dernière journée de championnat. Un départ que les supporteurs des Sang et Or ont vécu de différentes manières. Certains restent encore très frustrés : « Le départ a constitué une énorme déception. Nous avons perdu un très bon entraîneur. Il a payé pour ses joueurs. » tandis que la grande majorité se défoule sur lui et veut tourner la page : « Le départ de Gillot est une excellente chose, c'était un entraîneur trop peu charismatique, ne sachant pas motiver correctement ses troupes. Il a commis également, quelques fautes de goût en matière de choix tactiques. Ainsi, je ne peux être que satisfait de la venue de Roux. Certes, ce n'est pas le plus grand tacticien du monde lui non plus, mais son vécu d'éducateur et d'entraîneur démontre qu'il a "la gagne" en lui. Il a réussi à faire d'un petit club comme l'AJA, une "place forte" du foot français, c'est dire l'étendue de ses capacités ». Il faut dire qu’en choisissant Guy Roux, les dirigeants ont fait le choix de l’expérience. « Deschamps était aussi convoité, mais le dossier était apparemment plus compliqué ». L’ancien capitaine des Bleus était très apprécié dans le Nord pour « ses choix tactiques judicieux. Il a aussi amené Monaco en finale de la Ligue des Champions ». Ce n’est pas rien… Néanmoins, c’est bien l’ex entraîneur d’Auxerre qui détient désormais les commandes du RCL. Outre le facteur expérience cité partout, les supporteurs estiment que leur nouveau coach peut apporter autre chose à leur club préféré. Selon eux, « il peut attirer des joueurs confirmés. Cela nous évitera de recruter en Ligue 2 ou chez les promus comme nous l'avons trop souvent fait ». Preuve en est, les joueurs qui ont rejoint leur équipe ont dans leurs réactions, fait savoir que la présence de Guy Roux les avait guidés dans leur choix.

« Il sera également là pour faire exploser certains jeunes comme Boukari et Monnet-Paquet qui ont le potentiel, chose que ses prédécesseurs ne savaient pas faire. Lui au moins utilisera le centre de formation » estiment-ils. Pour finir, la popularité du sexagénaire garantirait « une plus grande médiatisation. Le RCL souffre d'un déficit médiatique par rapport aux OM / PSG et OL. Pour cela aussi c’est du tout bon ». Et ça a déjà débuté. Lens a déjà fait parler. En cause : l’âge de son entraîneur. La règle est claire et précise : on ne peut pas entraîner après l’âge de 65 ans. Pourtant, grâce notamment au soutien du président de la Ligue et celui de la République, Guy Roux malgré ses 68 ans, sera bel et bien l’entraîneur du Racing club de Lens. Sur ce sujet, les supporteurs du Nord sont catégoriques. « C’est un problème qui n’aurait pas dû en être un. Cette règle est absurde. Si un homme a envie d’exercer ce métier même s’il est âgé, c’est qu’il est passionné. Il a la santé pour le faire ». Oui enfin bon une règle est faite pour être acceptée. D’autres entraîneurs plus jeunes n’auraient-ils pas mérité d’être à sa place ? Au lieu de cela, ces derniers cherchent toujours un emploi…

 

Un président entraîneur

Oui bon dit comme ça, cela peut choquer. Mais la situation est bien réelle : Laurent Blanc, à la recherche d’un club depuis de nombreuses années, est enfin parvenu à ses fins. Il s’est engagé début juin pour 2 ans avec les Girondins. Laurent Blanc, c’est un nom mondialement connu. Laurent Blanc c’est pour les supporteurs lensois, ce but marqué à la 115ème minute en huitième de finale de la coupe du monde face à Paraguay, match se déroulant à Bollaert. « La place était à 500balles certes, mais bon ça valait le coup » plaisante un l’un d’entre eux. Concernant son passé, les supporteurs lensois sont très respectueux devant « un homme qui a effectué une carrière remarquable de joueur. C’était un défenseur sobre, qui de par ses choix judicieux en matière de placements, ne taclait que rarement, et donc commettait peu de fautes...à la Maldini en somme). Il était clair, juste et droit. Ce fut un grand joueur ! » En revanche, dès que l’on parle de son avenir d’entraîneur, les avis divergent. Certains sont plutôt optimistes en le comparant à Ricardo : « Sans être méchant, je pense qu'au niveau du jeu qui intéresse les supporters, Blanc ne pourra pas faire aussi mal que Ricardo qui était l'entraîneur avec le jeu le plus ennuyant de France. Blanc peut vous apporter un fond de jeu intéressant avec une bonne assise défensive (évidemment) en espérant que Le "Président" joue l'attaque ». D’autres sont au contraire très pessimistes pour les Girondins. Les Lensois « s’attendaient à mieux de la part des dirigeants bordelais. Prendre en entraîneur une personne n'ayant jamais exercé, est très risqué et vous allez le payer au cours de la saison. Ce sera la première et dernière saison de Laurent Blanc à Bordeaux ». Pour les derniers, les performances de Blanc sont « très dépendantes des choix des dirigeants. Il sait ce qu'il veut, il vient d'arriver mais il n’hésite pas a mettre les points sur les i via la presse en ce qui concerne l'ambition ou plutôt le manque d'ambition de ses dirigeants. Il a du caractère, et pour faire ce métier, il en faut ! Je pense que si les dirigeants Bordelais lui permettent d'avoir l'effectif qu'il demande, il pourra faire aussi bien que Deschamps lors de ses premières saisons ». Bref, on verra bien !

 

Les retrouvailles : rendez vous le 4 août

Samedi, pour son premier match officiel en tant qu’entraîneur, Laurent Blanc retrouvera Guy Roux, avec lequel il avait remporté le doublé Coupe/Championnat au milieu des années 90. Grosse coïncidence que ces deux hommes se retrouvent pour la première journée de championnat. Alors que Guy Roux entamera son 891ème matche en Ligue 1, Laurent Blanc ouvrira tout juste son compteur. C’est beau mais uniquement en dehors du terrain, à quelques heures du début du championnat. Mais sur le terrain ça sera tout autre chose. Chacun sait que le premier match d’un championnat est primordial pour le capital confiance. « Indéniablement le Racing sort plus fort de ce mercato estival. Tous les secteurs du jeu se sont vus améliorer à mon sens, le club se lançant également dans une politique d'éradication des boulets, politique toujours en cours. Il reste encore à trouver la perle rare au poste d'avant-centre, pour que ce mercato soit considéré comme parfait (même s’il s'agira évidemment de confirmer sur le terrain). Pour ma part, c'est le mercato le plus impressionnant, auquel j'ai assisté à Lens, sur le plan quantitatif et qualitatif ». Pour ses supporteurs, Lens est « meilleur que l’an dernier ». Très satisfaits du mercato, ils livrent leur analyse : « Lens a fait plusieurs bons coups : Akalé, Sablé (piqué à Marseille) ainsi que Aubey, Laurenti et Runje sont cinq beaux transferts. Nous restons mitigés sur Kalou et un peu déçus de l'arrivée de Le Crom. Niveau départs, Sablé va tenter de faire oublier un "monumental" Seydou Keita qui était vraiment le pilier de l'équipe et qui reste une grosse perte même si on s’attendait à son départ. Ensuite le départ quasi-certain d'Itandje est incompréhensible : sur cette affaire, les dirigeants s'en mordront les doigts dans deux ou trois années » Selon eux, « toutes ces recrues sont des joueurs confirmés de Ligue1. Ils ont du caractère, c'est ce qui manqué à Lens depuis des années. On a réalisé trop de non-matches dûs au manque de caractère des joueurs. Maintenant ce sera différent, nos joueurs ont un tempérament de vainqueur. Concernant le mercato de Bordeaux, les Lensois restent très partagés. « Le mercato n’est pas terminé, vous pouvez vous rattraper. Il vous manque un défenseur central pour l’aligner aux côtés de Marc Planus » affirment certains. D’autres parlent d’un mercato « intéressant. Bellion est un super joueur. En espérant pour vous qu'il retrouve son talent qu’on lui prête. Chalmé est un défenseur très propre tant sur le plan défensif qu’offensif ». Après Jussiê, c’est un autre ancien Lensois qui rejoint les bords de la Garonne, Alou Diarra. « Son départ de Lens n'a toujours pas été digéré. Mais il reste un bon joueur qui peut relancer sa carrière chez vous ». Au contraire certains pensent que Diarra est trop irrégulier. « C’est un joueur capable de coups d’éclats. Mais il commet beaucoup de fautes, c’est très préjudiciable. Jemmali et Jurietti seront sûrement ses potes ». Pour les supporteurs Sang et Or, Lens a pour le moment l’avantage sur Bordeaux. « La préparation physique des Lensois est bien plus avancée que celle des Bordelais à l'heure actuelle. Sur la durée, Lens devrait être capable d'enchaîner les matches et les compétitions plus aisément que les Girondins. Les postes sont quasi tous doublés, même si l'attaque pèche encore un peu. En matière d'animation du jeu, Lens est plus fort que Bordeaux. En effet, nous disposons de plusieurs créateurs et ailiers, susceptibles de créer le danger à tout moment. Evidemment avec Jussiê et Micoud par exemple, Bordeaux dispose également de créateurs, mais je nous estime supérieurs dans ce domaine ». Et même en dehors du terrain, Bordeaux serait inférieur à eux s’appuyant sur la plus grande popularité de leur club. « Cela se ressent au niveau du merchandising. Le Racing dispose d'une nette avance sur les Girondins dans ce domaine, et quand on connaît l'importance de l'argent dans le milieu du foot, c'est un avantage certain ». Mais ils restent prudents pour ne pas se prendre une claque samedi : « Maintenant, sur un match, tout est possible. Bordeaux peut compter sur 2-3 buteurs doués, c'est cela qui risque de peser dans la balance ». Il vaut mieux…

 

Pour terminer, nous tenions à souligner que la plupart des supporteurs à qui nous avons parlé souhaitent « bonne chance à Laurent Blanc ». A travers cet article, nous tenions à les féliciter pour leur fair-play. Dernière petite chose : malgré une saison plutôt décevante compte tenu des attentes, les supporteurs lensois craignent toujours Johan Micoud. Il ne pourra pas leur donner raison tout de suite en raison de sa suspension. A la semaine prochaine !

 

Loïc.

 

________________________________________________

 

 

LES VOIX DE L’ABBÉ DESCHAMPS

 

1186680706.jpg

 

Samedi, l’AJ Auxerre reçoit, dans son antre, les Girondins de Bordeaux pour le compte de la deuxième journée du championnat de France de Ligue 1. Pour vous, Girondins4ever est allé recueillir les réactions de quelques supporteurs auxerrois.

 

Objectif maintien

Que de coïncidences en ce début de championnat. Après les retrouvailles entre Laurent Blanc et Guy Roux, les Girondins de Bordeaux se déplacent chez le club de cœur de ce dernier. Qu’est que c’est beau l’amour quand c’est réciproque ! Et aussi surprenant que cela puisse paraître, ce n’est pas du tout le cas ici. A notre plus grande surprise, la grande majorité des supporteurs bourguignons sont très revanchards. Ils ne veulent pas pardonner l’homme qu’il considère désormais comme un traître. « Il m’a dégoûté, et je l’ai encore en travers de la gorge. Je n’ai qu’un souhait, qu’il se plante à Lens ! » revendique clairement l’un d’entre eux. Un autre continue sur la même la même lancée : « C’est une honte. Il a perdu tout mon respect car, en étant à la retraite, il n’avait plus à entraîner qui que ce soit ». D’autres sont moins brusques étant simplement déçus de son départ. « Ca été une grosse claque. Il a fait beaucoup de choses pour Auxerre donc on ne peut pas lui en vouloir mais aller à Lens et dire qu’il a fait ce choix parce qu’ils ont un beau stade (alors qu’à Auxerre il n’a jamais voulu trop l’agrandir) et de bons supporteurs (à Auxerre, il ne souhaitait pas trop de groupes de supporteurs indépendants), ça m’a étonné plus qu’autre chose ». Les plus justes essaient de relativiser comme s’ils ne voulaient pas exprimer leurs véritables sentiments. « Il fait ce qu’il veut. Il est assez grand. Cela évitera par la même occasion les tensions dûes à sa présence parfois trop pesante ». Bref, dans tous les cas, tout a déjà été oublié. Cela fait partie du passé. Il vaut mieux toujours parler de l’avenir. Mais bon, à Auxerre, l’avenir ne semble pas se dessiner vers les meilleurs auspices. Tout d’abord, il y a cette défaite dimanche soir à Gerland. Une défaite qui était attendue : « C’est un résultat logique et prévisible d’une équipe non préparée, sans automatismes face à une équipe bourrée de talent et qui s’annonce comme la meilleure que Lyon n’ait jamais eue depuis deux-trois ans » stipule un Auxerrois. « Il y a un manque d’envie flagrant. Un nombre de passes à l’adversaire impressionnant. Cette défaite constitue une énorme déception. Perdre à Lyon n’est pas déshonorant, ne pas y tenter sa chance l’est beaucoup plus. On n’avait rien à perdre. Jean Fernandez ne l’avait pas compris car les consignes semblaient toutes tournées vers le 0 à 0 ». Il faut dire que l’AJA a perdu de nombreux cadres dans tous les secteurs de jeu. Pour ne citer qu’eux, Sagna, Kaboul, Cheyrou et Akalé se sont envolés vers d’autres cieux. Pour les remplacer, Jean Fernandez et ses dirigeants ont opté pour Lesage, ancien attaquant du Havre (18 buts et 14 passes décisives en Ligue 2 la saison dernière), ou encore Maoulida en provenance de Marseille. Un recrutement « trop léger et de seconde zone » estiment les supporteurs bourguignons. De plus, les choix de Fernandez sont très étranges. « Maoulida est un ailier, il le met en pointe ; Jelen est un attaquant de pointe, il le met sur l’aile ; Lesage adore être positionné derrière l’attaquant, il le met à gauche : Ses choix sont incompréhensibles ! Ses schémas tactiques feraient même passer Ricardo au rang d’entraîneur ultra-offensif, c’est pour dire. L’objectif, c’est le maintien ». La colère et le pessimiste sont de rigueur dans les paroles des Auxerrois dans une période où l’espoir d’un jeu séduisant est dans toutes les bouches des supporteurs bordelais.

 

Une première sortie satisfaisante

Il faut toujours une victoire pour débuter un championnat sereinement. Les Girondins s’y sont attelés en y mettant en plus la manière à la joie de tous les supporteurs bordelais. Et même les Auxerrois ne sont pas restés insensibles aux charmes du jeu bordelais. « Ce n’était pas facile car Lens, offensivement c’est du costaud. Une belle victoire » souligne l’un d’entre eux. « Les Girondins étaient bien en place surtout dans une première période dans laquelle les Lensois ont été un peu timides. Laurent Blanc redonne un esprit de groupe à cette équipe ». On s’y attendait ! On savait que pour ce premier match de Laurent Blanc en tant qu’entraîneur, l’ancien champion du monde allait être épié. Et le jeu de son équipe par la même occasion. « L’Homme à la touillette » en raison de la cuillère de son café qu’il garde dans sa bouche tout du match pour se déchaîner de la pression, n’a pas raté sa première sortie. « Il arrive avec une nouvelle philosophie et semble donner son envie de jouer à ses joueurs. J’aime beaucoup l’homme, posé et bosseur même si pour un premier poste, c’est un sacré challenge. Mais il peut le réussir. D’ailleurs, le match de samedi était très beau avec des séquences girondines intéressantes ». Ce n’est que le premier match mais selon les Auxerrois, Bordeaux peut se situer en position de sérieux outsider. « Les Girondins de Bordeaux ont un bel effectif. Si vous n’êtes pas trop touchés par les blessures et que vous êtes réguliers, vous pouvez réaliser quelque chose ». D’autres sont quant à eux beaucoup plus perplexes : « Marange est votre point faible, j’espère pour vous que Blanc le remarquera assez vite. Il manque de vitesse. Après je pense que vous n’avez pas l’effectif pour lutter sur quatre tableaux. Comparés à Marseille ou Lens, vous n’avez pas la même profondeur de banc et vous ne semblez pas pouvoir lutter pour le podium. Cependant, une surprise n’est pas à exclure car sans coupe d’Europe, c’est une autre histoire, mais il s’agit sans doute d’un objectif important que de bien figurer en UEFA ». Alors ce séduisant Bordeaux sera certainement en position de force samedi prochain. « Les équipes vont d’abord penser à défendre avant de se livrer. Ca sera un match tranquille » affirme un supporteur. D’autres voient au contraire « un match rythmé » et « une très bonne ambiance. Auxerre devra se méfier de Jussiê, qui est un bon créateur de jeu, mais aussi de Fernando qui de part son impact physique et sa technique, peut faire très mal à une défense » Néanmoins du côté de Bordeaux, c’est tout de même « le collectif qui fait la force ». Chalmé a fait très grande impression aux Auxerrois contre Lens. « C’est un joueur énervant car toujours dans les bons coups ». Toujours selon eux, Jelen, Kahlenberg et Pedretti seront les joueurs à surveiller. « Les seuls malheureusement » déclarent certains d’un ton dépité. Pour finir, les supporteurs de l’AJA ne voient pas un score de haute volée. « S’il y a des buts, ce sera en fin de match. Les remplaçants auront un rôle primordial. A ce jeu là, Obertan s’avère être une force remarquable ». On espère bien…

 

Focus sur David Bellion

Auteur de son premier but en match officiel sous ses nouvelles couleurs, David Bellion a été analysé par les supporteurs bourguignons. « A Nice, il était très irrégulier. Extrêmement important ou au contraire, totalement absent » nous confie l’un deux. « Il était trop isolé là bas » répond un autre. « Il va beaucoup apporter. Il est athlétique et possède un bon sens de l’anticipation. Très rapide, on voit qu’il est passé par l’Angleterre. Bref, il va vous faire oublier Darcheville rapidement s’il continue sur cette voie là » poursuit-il. Tous les supporteurs bordelais espèrent que ce joueur va enfin éclater tout le talent qu’on lui prête. « Evoluer sous les ordres de Laurent Blanc ne peut lui être que bénéfique » conclut un fidèle de l’AJA depuis 15 ans.

 

Dès la semaine prochaine, nous irons à la rencontre des Manceaux. L’un d’entre eux nous racontera un moment marquant de son passé de supporteur pour une nouvelle rubrique dans les Voix de Supporteurs. A bientôt !

 

Loïc

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci romain ;) petit à petit j'essaie d'améliorer les articles. J'ai pris contact avec un Manceau j'espère qu'il tiendra sa promesse comme dit dans l'article, je trouve ça simpa

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les supporters que vous avez questionné n'ont pas l'air du tout emballé ! Je vois pas vraiment Auxerre, qui m'est toujours apparu une équipe solide qui nous a bien emmerdé, jouer le maintien...

Share this post


Link to post
Share on other sites

déjà, super rubrique, je suis fan

un point de vue de l'adversaire c'est toujours intéressant que ce soit sur la vision de leur propre équipe ou leur ressenti de la notre

et puis j'aime voir que les supporters de Bordeaux savent s'ouvrir aux autres!

 

après les fleurs, les commentaires sur Auxerrre. Les supporters ont l'air bien déçus et plutôt inquiets pour l'avenir; et là c'est pas du pipeau comme avec Guy Roux, ça vient des tribunes et c'est inquiétant pour cette équipe. J'espère qu'on saura en profiter avec ce match qui arrive très - peut-être trop - vite pour eux comme ça a été le cas pour Lens je pense.

Il semble qu'ils aient surtout parlé de l'attaque qui leur pose problème au niveau des remplacements et des choix de positionnement, mais pas de commentaire sur leur défense: Kaboul et Sagna partis ça me parait être énorme, quelle confiance ont-ils dans leurs remplaçants? je rajouterais même Cheyrou pour la partie de son rôle défensif... Pour moi on a notre coup à jouer là, en respectant l'équipe et en sachant contenir Jelen, Kahlenberg voire Pedretti en défense.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces commentaires déjà Arnold ;)

Ensuite, il est vrai que si l'on ne gagne pas à Auxerre, avec leur effectif qui parait totalement déséquilibré, on aura des soucis à se faire. Sans porter atteinte du tout au club bourguignon, il n'y a pas photo avec le notre cette saison.

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci pour tes compliments Arnold. Ces vrais que les Auxerrois sont très pessimistes. On dirait que c'est dans leur caractère, ils ne sont pas d'un naturel optimiste :) .L'année dernière déjà on avait l'impression qu'il y avait eu un meutre :P mais il faut dire que leur effectif ne fait pas rêver, mais ils ont l'habitude

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui mais ce match n est pas a prendre a la légère car déja c est un match a l extérieur et aussi si Fernandez fait jouer les joueurs dans leur bon poste ca peut tout changer...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fernandez n'a pas la côté là bas, j'ai bien l'impression qu'à la moindre erreur, il sera renvoyé...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous pouvez aussi donner vos suggestions pour améliorer la rubrique ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellente Rubrique, ce serait encore mieux avec des Avis plus complets et pourquoi pas en fin d'articles rappeller les Dernieres Stats des Dernieres confrontation etc...

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour les stats chris c'est benny qui s'en charge ;) (comme actuellement en Une)

 

mais merci quand meme pour l'idée ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellente rubrique bien rédigée.

Pour la rendre plus crédible il faudra citer les sources. Mais bon parlant de supporter en général cela me semble difficile.

C'est pourquoi j'aimerais savoir comment tu t'y prends pour trouver les supporters adversaires. Tu contactes les groupes de supporters ? Tu vas sur des forums de supporters ? Tes interviews se font par téléphone, par chat ? Tu discutes avec un supporter à la fois ou tu les rencontres en groupe ?

En fait voilà j'aimerais savoir ta méthodogie pour comprendre le contexte des propos qui y sont tenus

Share this post


Link to post
Share on other sites

j fais un peu de tout: sur les sujets sensibles je préfère en rencontrer deux-trois sur MSN en même temps pour qu'ils puissent réagir. Après c'est soit par le biais d'un forum de leur club, soit directement par MSN. Ca me prend beaucoup de temps, mais c'est pour améliorer la qualité. Au contraire de beaucoup de sites qui donnent des questions et qui font des copier-coller des réponses (ça fait trop catalogue et trop interview), je préfère organiser tout celà avec en général 3 parties. Voilà :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

1187039231.jpg

 

 

LES VOIX DE LEON BOLLEE

 

Mercredi, les Bordelais reçoivent les Manceaux pour le compte de la troisième journée du championnat de France de Ligue 1. Pour vous, nous sommes allés à la rencontre de supporteurs du Muc72. Nous les remercions pour le temps qu’ils nous ont consacré.

 

Monter en puissance

 

Depuis sa remontée en Ligue 1, Le Mans est un club très régulier se positionnant le plus souvent en milieu de tableau. Il s’agit d’un club redouté car capable de coups d’éclats mais aussi de sombrer lamentablement. Cette saison 2007/2008 n’aurait pas pu mieux débuter car avec deux victoires au compteur, le Muc72 est leader du championnat devançant néanmoins Nancy et Bordeaux seulement au nombre de buts marqués. « Cette place est anecdotique et ô symbolique. Mais nous ressentons quand même une certaine fierté à voir sur l'Equipe ce matin notre équipe en tête du championnat ! » Alors maintenant la question est de savoir combien de temps vont-ils résister. En effet, rares sont les moments où le Mans est en tête de la Ligue 1. Certes ce championnat n’est pas le plus relevé d’Europe, mais ce club n’a pas les moyens pour accrocher les toutes premières places et les Manceaux en sont bien conscients : « Nous ne pouvons pas tenir les premiers rôles. Le football est une question d’argent et nous n’aurons jamais les moyens qu’ont des clubs comme Bordeaux. Nous ne resterons pas en tête du championnat longtemps mais nous allons essayer de tenir. Il ne faut pas oublier d’où l’on vient ». Eh oui il ne faut pas se voiler la face et surtout ne pas se voir plus beaux que l’on est. Même si les Strasbourgeois et les Messins ont beaucoup plus de soucis à se faire, la Ligue 1 réserve toujours son petit lot de surprises, bonnes ou mauvaises. Les Sarthois veulent se situer dans la première catégorie. « C’est notre saison, affirment-ils. La plupart de nos joueurs avaient peu d’expérience du haut niveau que représente la Ligue 1 pour des joueurs venant de deuxième division ou d’un autre championnat comme celui du Brésil. Ce n’est pas du tout le même calibre ou la même philosophie de jeu. Le plus dur était de se maintenir deux-trois saisons de suite. Maintenant que c’est fait, il faut rester humble. L’objectif est le maintien afin de pérenniser le club en Ligue 1, voire un bon parcours dans une coupe nationale. L’an passé, nous avons montré de belles choses dans le jeu. C’est notre saison, celle de la confirmation. ». Et le changement d’entraîneur n’a rien changé. Malgré le départ de Frédéric Hantz, la direction mancelle a gardé la même ligne de conduite à savoir un « recrutement discret mais efficace avec des joueurs inconnus mais doté d'un potentiel non négligeable notamment Maïga qui a fait des matchs prometteurs en amical avant d'être blessé et Gervinho qui est explosif en attaque ». A l’image de Bordeaux, la prolongation des contrats des joueurs importants était la priorité. « Garder nos joueurs clés était primordial, voilà qui est chose faite ». A ce sujet, les Manceaux se félicitent d’avoir un président qui a « les pieds sur terre. L’Europe est une utopie, il n’est pas question de recruter des stars internationales sinon on chute ». Avec leur jeu séduisant, le muc72 n’auront certainement pas de mal à se maintenir compte tenu aussi de leur effectif. Il s’agit désormais de monter en puissance.

 

Un jeu ouvert

 

Le Mans a donc bien débuté ce championnat. Après une victoire face à Metz qui « a laissé entrevoir quelques fébrilités et ainsi les doutes qui vont avec », les Sarthois « ont mis tout le monde d'accord à Sochaux ». Menés un à zéro, ils n’ont pas paniqué et ont même impressionné par leur maîtrise. Un joueur s’est particulièrement fait remarquer durant cette rencontre. Il s’agit du brésilien Tulio de Melo en qui les Manceaux ont totalement confiance. « Tulio nous avait montré de belles choses il y a deux ans, malheureusement une grave blessure l'avait écarté des terrains, stoppant ainsi sa progression. C'est un beau bébé, plein d'opportunisme et encore très jeune. Il a toutes les qualités nécessaires pour devenir le premier nom sur la feuille de match ! Malgré tout il devra confirmer, car la concurrence est rude et les places relativement chères devant ». Ce joueur a déjà démontré qu’il ne craignait pas la concurrence. Sur les deux premiers matches, il est rentré en cours de jeu à deux reprises en remplaçant prématurément Grafite à chaque fois blessé. Un triplé pour le récompenser de sa persévérance. C’est donc un joueur et son équipe qui arrivent en pleine confiance sur les bords de la Garonne. Mais ils auront en face d’eux des Bordelais eux aussi en forme. Après une victoire à domicile convaincante, les Girondins ont su faire preuve d’une grande précision sur les coups de pieds arrêtés à Auxerre. Mercredi, c’est donc un choc entre leader qui aura lieu au Stade Chaban Delmas. « Nous abordons le déplacement confiants dans nos possibilités, sans pression car nous avons déjà 6 points et persuadés que nous pouvons revenir avec un bon résultat, stipulent les supporteurs manceaux. La pression sera plutôt sur vos épaules. Et puis, comme le dit notre entraîneur, nous jouons, de toute façon, tous les matchs pour les gagner ». Nous devrions assister mercredi à un beau match de football. Le Mans et désormais les Bordelais pratiquent un jeu qui va de l’avant et d’ailleurs selon eux, les Girondins peuvent « facilement accrocher le wagon de la Ligue des Champions notamment grâce à un entraîneur comme Laurent Blanc, un homme respecté et écouté et qui va suivre la voie de Deschamps ». Bordeaux peut aussi s’appuyer sur un collectif très équilibré doté de belles individualités. « Tous les joueurs bordelais sont à surveiller. C’est énervant. A commencer par Ramé qui a une carrière exemplaire. Je me méfie beaucoup également de Bellion, de l'activité de Wendel et je pense qu'un mec comme Chamakh sera relancé et motivé par l’arrivée de Blanc. Bordeaux est une belle équipe. » avoue l’un d’entre eux.

 

Focus sur Marc Planus

 

Cette semaine, les Sarthois se sont librement exprimés sur le défenseur central girondin, Marc Planus. Selon eux, il s’agit d’un « défenseur central d’expérience, un des meilleurs de notre championnat. C’est un poison pour les attaquants ». Connu pour ses tacles glissés impeccables, Marc Planus commence à impressionner dans toute la France. « Correct » pour ceux qui ne suivent pas trop Bordeaux, « élégant » pour les autres, Marc Planus a d’après l’un d’eux, « une belle gueule d’amour. C’était le seul qui souriait à la descente du car bordelais l’année dernière ». Pour finir, les Manceaux pensent que c’est sa dernière saison à Bordeaux : « il partira dans un club plus huppé surtout si vous ne vous qualifiez pas pour la Ligue des Champions ». Sans doute…

 

Souvenir, souvenir…

 

Chose promise, chose due. Selon les disponibilités des supporteurs, nous essayerons chaque semaine de vous livrer les moments qu’ils soient bons ou mauvais que les supporteurs gardent en leur mémoire. Aujourd’hui, Ludovic, 18 ans, nous a raconté sa soirée du 13 mai 2006. « C’était le premier déplacement que je faisais dans ma jeune vie de supporteur. J’avais hésité avec le Vélodrome, mais un empêchement m’avait obligé à choisir Gerland. Nous étions parti tôt le matin en bus. Arrivé à Lyon, nous sommes directement allés au stade où nous avons attendu. Puis nous sommes entrés, ça faisait bizarre de voir en vrai un autre stade que celui de Bollée. Je me souviens avoir pris beaucoup de photos, c’était un esprit de fête dans les deux camps. Les lyonnais fêtaient leur cinquième sacre en championnat. Les deux équipes n’avaient rien à gagner. Malheureusement, le match s’est mal passé. Nous avons perdu 8 buts à 1. D’un côté, il n’y avait pas d’enjeu, d’un autre c’était humiliant. Nous n’avions rien maîtrisé dans cette rencontre. Nous avons bien sur quand même salué nos joueurs. Ce premier déplacement me marquera toute ma vie. 9 bus c’est rare quand même ! Le lendemain, le réveil fut difficile, d’autant plus que j’avais 5 devoirs dans la semaine qui suivait. Dur dur… Mais le foot c’est ma vie ! »

 

A la semaine prochaine !

 

Loïc

 

 

Comme d'habitude, commentaires et suggestions sont les bienvenus ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense qu'il n'y a rien à rajouter... tout y est, c'est nickel :)

Perso, j'avais pensé à un petit questionnaire avec des questions du genre qui va gagner et sur quel score, quel est le joueur le plus dangereux d'après vous, à quel place vous vous (ou nous) voyez finir et etc... et plusieurs supporters répondraient à ces mêmes questions (bateau) pour pouvoir avoir plusieurs avis différents. Mais bon, après ça deviendrait trop long et je pense que tu as déjà assez de taff comme ça avec la Ligue :D

Mais ça aurait pû être pas mal, d'après moi :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui le score final parfois je le fais

la place à laquelle ils nous voient finir, c'est presque dit, ils nous voient sur le podium. J'essaierai d'etre plus précis.

concernant les joueurs dangereux, ils nous le disent aussi parfois sans poser la question. Wendel, Bellion, Chamakh sont redoutés pour les raisons qui sont dites dans l'article. Et là idem j'essaierai d'être plus précis. ;)

 

ps : quand tu parles de questionnaire, c'est des questions et je mets les réponses comme ça, ou je les rédige comme je fais actuellement ? Je doute après t'avoir relu en fait :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

LES VOIX DE GEOFFROY GUICHARD

 

 

1187344052.jpg

 

 

Samedi, l’Association Sportive de Saint-Etienne reçoit les Girondins de Bordeaux pour le compte de la quatrième journée du championnat de France de Ligue 1. Nous remercions les supporteurs stéphanois pour le temps qu’ils nous ont accordé.

 

De véritables ambitions

Tout comme les Girondins, les Stéphanois ont concédé une défaite mercredi soir, mais à l’extérieur, sur le terrain de Rennes, sur le plus petit des écarts (0-1). Une défaite très dure à avaler. En effet, le football club de Rennes s’est contenté de défendre après son but marqué dès la 3ème minute de jeu. Après ? Absolument rien ! « Equipe pathétique » pour les uns, « meilleure défense de notre championnat » pour les autres, c’est tout de même le premier sentiment qui prédomine dans l’esprit des Stéphanois. Car selon eux, les trois points de la victoire devaient revenir à l’ASSE : « Franchement, on ne doit pas perdre ce match. On devait le gagner » affirme l’un d’entre eux. « Rennes est une honte pour le championnat de France. On n’a pas su résoudre le cadenas défensif rennais certes, mais cela fait honte au foot avec 40% de possession de balle et en refusant de produire du jeu alors que la rencontre est à domicile. Pauvres supporteurs rennais, ils vont vraiment s'emmerder au stade si ça continue » continue un autre. Pourtant, Rennes n’est pas une équipe à plaindre sur le plan de l’effectif. Néanmoins, les supporteurs stéphanois sont catégoriques et estiment que « Rennes n’ira pas loin en UEFA ». Mis à part le calamiteux jeu rennais qui ne permettait pas d’assister à un beau match de football, ce sont les choix de l’entraîneur des Verts qui sont remis en cause par certains. « Il y a eu un gros turnover de la part du coach et des choix plutôt surprenants comme se passer de Feindouno, Payet et Gomis entre autres... Bref, on a fait l'impasse sur ce match » estime l’un d’eux. D’autres pensent « qu’il ne faut pas tout de suite juger. Roussey a fait un choix de gestion de l'effectif. On verra après Bordeaux et Lyon, s’il a eu raison ». Les meilleurs joueurs sur le banc, de grosses occasions, un adversaire pitoyable, bref une défaite très très amère. Pourtant, avant cette soirée de mercredi, l’ASSE avait déjà quatre points au compteur, notamment grâce à cette probante victoire contre Valenciennes sur le score de 3 à 1. « Nous avons révélé la force de notre potentiel offensif. Avec des joueurs comme Gomis ou Feindouno, nous possédons des joueurs capables d’amener de la profondeur, de la percussion et de la précision devant le but ». Cependant, les supporteurs stéphanois stipulent « qu’il ne faut pas s’enflammer. Nous ne sommes qu’au début du championnat. Il reste quelques problèmes à régler ». Et ces problèmes, ce sont les grosses absences défensives qui leur ont porté préjudice à Monaco. Alors qu’ils ont dominé une grande partie du match, les Verts se sont fait surprendre sur une des seules offensives monégasques. « Nous avons maîtrisé notre sujet. Malheureusement, nous n’avons ramené qu’un point du Rocher. C’était terriblement frustrant. Notre défense actuelle, c’est pas la sécurité sociale ». Ce voyage à Monaco a laissé « quelques craintes » confirmées après le match face à Rennes. Car malgré un potentiel offensif impressionnant, l’équipe a du mal à pousser le ballon au fond des filets à l’extérieur. Et pourtant, ce ne sont pas les occasions qui nous manquent pas. Mais bon nous ne sommes qu’au début, ce n’est certainement qu’un problème de confiance. Et dès lors que tout ceci sera réglé, l’ASSE pourra jouer les premiers rôles, les supporteurs stéphanois en sont convaincus : « On a un très gros potentiel qui peut nous laisser croire à l'Europe d’autant plus que nous n’avons pas beaucoup de joueurs qui partiront à la CAN et que nous avons une équipe jeune et compétitive ». D’autres sont plus dubitatifs en soulignant le fait que « des clubs comme Bordeaux, Lens, Marseille ou Lyon sont supérieurs. Finir dans les 7 premiers serait déjà très bien pour les finances et pour passer encore un palier ». Dans tous les cas, l’ASSE peut jouer les trouble-fêtes cette saison et peut nourrir de véritables ambitions.

 

Samedi, c’est spectacle !

Du moins, le spectacle sera assuré dans les tribunes. A chaque rencontre entre l’ASSE et les Girondins, c’est avec une véritable fraternité que se retrouvent les supporteurs des deux camps. Une amitié qui dure depuis le début des années 1990. La même vision du supporteur. La même vision du football. Voici les raisons pour lesquelles ces deux clans que tout oppose pourtant, se sont rapprochés. « C’est tout simplement beau. Le foot ce n’est pas la guerre, rivalité d'accord mais les mains dans les poches. Partager des moments entre supporters dans une ambiance festive, ça fait plaisir à voir. Malheureusement ça fait partie des exceptions au lieu d'être une généralité. » estime un Magic Fan. « Et puis à Bordeaux, quand on vient, on boit du bon pinard ! » s’amuse-t-il à dire. Car certes il y a du bon vin, mais il y aussi une belle équipe de football comme le soulignent bien les Verts : « Bordeaux, comme toutes les années, à une équipe solide. Ils finiront dans le top 5 et peuvent accrocher la Ligue des Champions. Ils ont bien démarré contrairement aux supposés prétendants au titre que sont l'OM, l’OL ou le PSG. Et on sait l'importance d'un bon départ ». Selon eux, « Le Mans n’est pas un feu de paille et pourrait très bien se situer dans les places européennes en fin de saison ». Mis à part ça, les stéphanois voient leur ennemi de toujours, l’Olympique Lyonnais, remporter pour la septième fois consécutives le championnat. « Même avec les blessures, ils sont supérieurs à bon nombre d’équipe de Ligue 1. En revanche, la Ligue des Champions n’est pas pour eux encore une fois ». Pour en revenir à Bordeaux, ce n’est plus l’équipe ennuyeuse de ces deux dernières années, l’équipe que l’on redoutait de regarder à la télévision. « Avec Ricardo on ne peut pas dire que Bordeaux attirait les téléspectateurs » soulignent les supporteurs de l’ASSE. « Blanc apporte un souffle nouveau et ça ne peut qu'être bénéfique aux Girondins. En tout état de cause avec lui vous aurez du jeu » affirment-ils. Alors est ce que cela sera suffisant pour vaincre une équipe stéphanoise dans son Chaudron ? Moins évident. Le gros paradoxe réside dans la performance des Girondins en avril dernier dans le Forez où ils s’étaient imposés en dominant complètement son adversaire de bout en bout, donnant le match le plus complet à l’extérieur sous l’ère Ricardo de la saison dernière, réputé pour sa frilosité dans le jeu. Un des hommes du match avait été… Ulrich Ramé. Comme d’habitude allez vous dire. Mais il avait sorti deux parades tout simplement exceptionnelles, une frappe lointaine et un cafouillage suite à un corner sauvé sur la ligne au prix d’un réflexe extraordinaire. Ironie du sort : le portier girondin sera suspendu. La majorité des Verts n’explosent pas de joie. « C’est une bonne nouvelle, bien sur, mais bon, il ne faut trop se réjouir de ce genre d'impondérable. Rien n’est joué même si à chaque fois il nous fout la misère » affirment-ils. Bref, deux équipes qui veulent pratiquer du jeu, ça devrait donner un beau match. Après leur défaite à domicile, les Girondins vont devoir se ressaisir. Mais comment les Girondins vont-ils aborder ce match ? Certainement avec des craintes défensives. Il ne serait pas étonnant de voir les Girondins frileux surtout en début de rencontre. « Ce ne serait pas étonnant. Faire la différence en début de rencontre serait idéal » stipule un supporteur. « On va être "joueur" et vous allez contrer.Ca va être à indécis, jusqu'au bout » continue-t-il. D’autres pensent que « cela sera un match ouvert car les deux équipes peuvent produire du jeu. Bordeaux jouera probablement le contre mais si l'ASSE ouvre la marque je pense qu'on peut voir un très très beau match ». Pour samedi, les supporteurs des Verts redoutent « la forme de Wendel », mais estiment que « le danger peut venir de partout ». Allez c’est sûr, il y aura du spectacle sur le terrain !

 

Focus sur Fernando Menegazzo

En cette fin de semaine, nos amis Stéphanois se sont exprimés sur Fernando Menegazzo. Le milieu de terrain brésilien avait été énorme la saison dernière sur le terrain de Geoffroy Guichard, enchaînant gestes techniques, et avec un but de la tête à la clé. Et les Verts s’en souviennent : « Il faut se méfier. Il nous a donné une leçon l’an passé ». Selon eux, ce joueur mérite d’aller en sélection brésilienne : « Il a toutes les qualités pour s’imposer en sélection. Il l’a déjà fait à Bordeaux devenant un véritable cadre du milieu bordelais et vu le talent des joueurs que vous avez, ce n’est déjà pas une mince affaire. Il est jeune et encore perfectible. C’est un futur grand ! Et une véritable belle trouvaille ». On sait, on sait…

 

Pas de rubrique souvenir pour cette fois-ci. Nous avions rendez vous avec un Magic Fan mais il n’a pas pu se libérer avant la parution de l’article. Difficile lorsque les matches s’enchaînent de trouver un créneau… Dommage !

 

Allez Bordeaux !

 

Loïc

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci pour les commentaires que je reçois en privé, ça m'encourage à encore améliorer la rubrique. Là c'était difficile, quand les matches s'enchainent c'est pas évident :) et merci aux stéphanois (s'il y en qui passe), mais bon les bonnes relations entre les deux clubs favorisent le dialogue ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
ps : quand tu parles de questionnaire, c'est des questions et je mets les réponses comme ça, ou je les rédige comme je fais actuellement ? Je doute après t'avoir relu en fait :P

T'as bien fait de douter :P

En fait, tu poserais des question précises et plusieurs supporters répondraient à ces mêmes questions... du genre :

 

Quel joueur de notre effectif vous impressionne le plus ?

Réponse d'un premier supporter.

Réponse d'un autre supporter.

Etc...

 

A quelle place voyez-vous finir les Girondins ?

Réponse d'un premier supporter.

Réponse d'un autre supporter.

Etc...

 

Et tu poserais exactement ces mêmes questions bateaux à toutes les équipes. Je pense que ça nous donnerait une idée plus précise de ceux que pensent les autres à notre sujet. Voili voulou ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

d'accord un questionnaire que je mettrai à la fin en fait tu veux dire ? genre ils répondent et je fais un copier coller ? Si c'est ça, je ne pourrais pas le faire pour lorient, mais pour metz sans soucis. Parce que je le fais déjà un petit peu, je leur pose ces questions mais je rédige et regroupe les réponses en fait...

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour lorient je ne l'ai pas fait, j'aimerai avoir plus de détails sur ce que tu souhaites réellement :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

LES VOIX DU MOUSTOIR

 

 

1187858819.jpg

 

 

Samedi, les Girondins de Bordeaux reçoivent le Football Club de Lorient au Stade Chaban Delmas. Pour l’occasion et comme chaque semaine, nous sommes allés rencontrer nos confrères lorientais. Nous les remercions pour le temps qu’ils nous ont accordé.

 

Lorient : une surprise ?

Après quatre journées de championnat, Lorient possède déjà dix points au compteur et est co-leader avec Le Mans et Nancy. Ces trois équipes sont d’ailleurs totalement à égalité : même différence de but, même nombre de buts marqués, même nombre de buts encaissés. Le critère suivant de la différence de buts particulière ne peut pas être appliqué car les clubs concernés ne se sont pas encore rencontrés. En dernier recours, c’est le classement du fair-play qui serait utilisé. A ce dernier, Lorient est le mieux placé avec cinq avertissements contre dix pour Le Mans et six pour Nancy. Néanmoins, les supporteurs Lorientais sont conscients qu’un classement au bout de quatre journées ne signifie pas grand-chose. « C’est anecdotique. Il reste 34 journées, et donc encore beaucoup de chemin à parcourir. Si début septembre, nous parvenons à être dans cinq premiers, alors là oui, ça serait un exploit » souligne l’un d’entre eux. Une petite pointe de modestie ne fait pas de mal. Pourtant, il faut l’avouer, même si un classement au cours du mois d’août n’a pas lieu d’être, les trois clubs qui sont en tête ne le sont pour rien. L’AS Nancy Lorraine, le MUC 72 et le FC Lorient sont certainement les équipes qui pratiquent le plus beau jeu depuis le début de la saison. Preuve que les petits n’ont plus froid aux yeux et que ce championnat de Ligue 1 devient de plus en plus fou. Déjà, l’année dernière, la qualification pour la Ligue des Champions nous avait réservé son petit lot de surprises. Cinq clubs pouvaient y prétendre, et Toulouse l’a remporté sur le fil (finalement pour rien car Liverpool semble être bien parti pour éliminer les hommes d’Elie Baup). Et ce championnat version 2007/2008 semble être parti sur les mêmes bases. « Depuis quelques temps, on assiste à un affaiblissement du niveau du championnat français. On ne peut pas se comparer aux autres championnats. Nous possédons de meilleurs gardiens. Ce sont des murailles ici. Les défenses sont beaucoup plus solides du fait de notre philosophie de jeu » explique un supporteur merlu. « Après nous pouvons constater que nos meilleurs joueurs partent de plus en plus jeunes vers d’autres cieux. Parfois pour se perdre ». Bref, le FCL fait partie des équipes capables de faire tomber des gros morceaux français. Et on peut dire que les Merlus ont gros appétit. Après le Paris Saint Germain, ils sont venus à bout de l’ogre lyonnais si l’on peut encore l’appeler ainsi au vu des incalculables blessures. Un début de saison inattendu mais qui vient à point nommé : « Le fait que tout le monde et surtout les médias nous annonçaient une saison difficile au vu de notre calendrier ne fait qu’amplifier la fierté que nous ressentons. Il ne faut pas non plus oublier que c’est seulement notre deuxième saison en ligue 1 d'affilée. C’est inespéré » estime un supporteur du FCL. Mais peut-on réellement parler de surprise ? En effet, lorsque l’on possède des joueurs de la trempe de Vahirua, on peut faire trembler quelques défenses. L’attaquant tahitien, qui après un séjour à Nantes et à Nice, va essayer de se relancer en Bretagne. « Vahirua est un attaquant qui au début me faisait un peu peur car il a le même physique que Saïfi. Je pensais qu’ils ne seraient pas complémentaires. Mais on voit qu’il peut mettre des buts et que son entente avec Saïfi sur le terrain est parfaite pour l'instant » affirme un supporteur des Merlus. Par ailleurs, il est facile de deviner ainsi la stratégie de recrutement des dirigeants lorientais. Les joueurs en froid dans leur club et ayant besoin de changer d’air sont particulièrement visés. Ainsi Varihua ou encore Nicolas Marin ont débarqué, et les supporteurs ne s’en plaignent pas : « Ces joueurs étaient sur une pente ascendante et ils sont venus ici pour relancer leur carrière. Ce sont des revanchards » stipulent-ils. Si ces joueurs confirment leur talent, le FCL peut non pas être une surprise, mais plutôt une confirmation de la saison dernière déjà bien maîtrisée : « le FC Lorient est une équipe qui construit du jeu, qui ne balance pas des ballons bêtement pour marquer. L'ambiance et l'entente entre les joueurs et le coach sont très bonnes. C’est un club qui vit bien, très familial et qui ne se voit pas trop beau. On débute chaque match dans l’idée de le remporter » affirme un supporteur. D’autres sont beaucoup plus dubitatifs : « Nous pratiquons du beau jeu, du vrai football mais il faut être réaliste. La saison est longue et notre optique est le maintien. Les joueurs ont pour mission de s’éclater et de faire plaisir aux supporteurs ». Qu’importe, pour le moment, les Merlus sont dans le trio de tête. Pour longtemps ?

 

Une équipe joueuse

Samedi, les Girondins auront donc fort à faire face à cette équipe de Lorient. Comme le MUC, Lorient est une équipe joueuse, qui libère parfois des espaces. On espère que l’issue sera plus heureuse que lors de l’Assomption, jour où le collectif avait flanché malgré une belle solidarité. Il faudra surtout ne pas refaire les mêmes erreurs défensives. Quelque soit les joueurs qui seront sur le terrain (on espère notamment le retour d’Ulrich Ramé), les Girondins devront faire très attention aux Merlus. Nous devrions assister à un très beau match de football. En même temps, c’est ce que l’on disait pour Saint-Etienne. Et finalement les deux équipes ont voulu tout d’abord se rassurer après une défaite plutôt que de se ruer vers l’attaque. On comprend bien… Mais cette fois ci, à domicile, les Girondins auront la pression car ils devront obligatoirement battre les Merlus s’ils ne veulent pas perdre leurs illusions. Les supporteurs lorientais estiment que « Bordeaux est une grosse écurie de L1 qui joue dans la première partie de tableau. Laurent Blanc peut apporter de l'expérience à ce club avec son passé de champion et la grande carrière qu'il a vécu. Il pratique un football qui est plus plaisant à voir et avec plus de jeu que Ricardo ». Il faut également souligner que parmi les grosses équipes pouvant espérer la Ligue des Champions, les Girondins ont fait le meilleur début de championnat. Néanmoins, la plupart des lorientais nous voient dans les places européennes mais seulement en UEFA. « Pour espérer plus, il faudra plus de régularité. Pour le moment, personne n’en a. Les Girondins ne doivent pas s’endormir sur leurs lauriers. Ils auraient pu creuser l’écart et dû le faire plus facilement. C’est dommage pour vous… ». Selon certains, le match de samedi sera « plaisant à regarder. Les deux équipes vont vouloir produire du jeu et nous verrons des buts ». Pour d’autres, « cela dépendra de Bordeaux et de leur faculté à enchaîner les passes. Lorient est redoutable en contre. A des moments clés du match, nous nous servirons de cette faculté que l’on possède ». Comme beaucoup, les supporteurs du FCL pensent que « toute l'équipe de Bordeaux est à craindre et à prendre en considération ». Néanmoins il y a quelque chose qu’ils ne comprennent pas : le faible temps de jeu accordé à Gabriel Obertan : « je trouve ça absurde qu’un joueur comme Obertan ne fasse que des petits bouts de match alors qu’à chaque fois qu'il rentre il fait mal aux défenses. Ce joueur est une perle. Il mérite une reconnaissance dans son club et cela passe par des titularisations » affirment ils. Côté lorientais il faudra surveiller « la vitesse et la complicité entre Saïfi et Vahirua » ainsi que « l’explosivité de Marin sur le flanc droit ». N’oublions pas que Lorient nous avait causé quelques soucis la saison dernière en plein mois de janvier. Marouane Chamakh avait répondu à Saïfi en toute fin de rencontre (1-1) permettant ainsi à Bordeaux d’obtenir le nul. Une équipe joueuse donc et pas toujours facile à manier… Méfiance !

 

Souvenir, souvenir…

Nous avons discuté aujourd’hui avec Benjamin, 24 ans, qui nous a raconté une mémorable onzième journée de championnat. C’était la saison dernière, lors d’un certain Lorient-Valenciennes au Moustoir. « Le début de match était catastrophique. Enfin le FCL faisait un bon début de rencontre et il y avait de l’ambiance mais dès le quart d’heure de jeu ça s’est dégradé. Notre gardien, Audard s’est blessé. C’était terrible. Le gardien remplaçant est arrivé, il devait assurer pour son premier match de la saison. Après on pousse et sur leur seule occasion, leur attaquant est fauché par notre gardien, un peu à la manière d’Ulrich Ramé votre gardien contre le Mans même si dans notre cas, le contact était beaucoup plus litigieux Carton rouge direct ! Et là c’est la stupeur au Moustoir. Ce gardien n’a tenu que 10 minutes. Qui va aller dans les buts ? Je me suis dit c’est fini on va se prendre une raclée. Finalement après quelques hésitations, c’est Ulrich Le Pen qui se colle à la tâche. Après il y a une pluie de cartons et on touche la barre. Et puis juste avant la mi-temps, Saïfi ouvre le score. Là c’était l’explosion de joie. Je me suis dit que c’était le meilleur moment pour marquer, pour les dégoûter. Il fallait tenir en seconde mi-temps qui a été très très longue à vivre dans les tribunes. Et là contre toute attente, on a fait preuve d’un courage et d’une solidarité à toute épreuve alors qu’on aurait pu être dépités. On vivait ça comme une injustice. Valenciennes pousse mais on résiste. Les esprits sont tendus. Un défenseur valenciennois est expulsé. Le Pen fait un match extraordinaire dans les buts. Il nous a sorti deux-trois parades gigantesques ! Gignac sort et reçoit une énorme standing ovation méritée pour un match vraiment extraordinaire. Cette sortie restera dans un coin de ma tête, tout le public s’est levé d’un bond. Et puis finalement on tient malgré les cinq minutes de temps additionnel. Je suis resté au moins dix minutes à encore chanter après le match pour saluer dignement nos joueurs qui ont mouillé le maillot. C’était énorme. Un match aussi intense en émotions est rare, surtout pour un aussi petit club que le notre ».

 

Merci à tous ! Allez Bordeaux !

 

Loïc

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...