Jump to content
Sign in to follow this  
Clément

[Ex-Adjoint] Jean-Louis Gasset

Recommended Posts

Voilà j'ouvre un topic pour ce Monsieur qui effectue du très beau travail au côté de Laurent Blanc.

Félicitation à lui pour la qualité de ces entraînements. C'est un très bon conseillé et il y pour beaucoup au très bon début de carrière de Laurent Blanc et de la très bonne première partie de championnat et de coupe de l'UEFA.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il a l'air d'être trés apprécié par les joueurs (Planus va le voir juste aprés son but par exemple) et fait du trés bon travail avec le groupe!!

Laurent Blanc a eu la trés bonne idée de l'emmener avec lui et il est le parfait complément du "Président", un qui cogite, l'autre qui crie (forrestgump)

 

Et pourtant on aurait pas pensé ça en le voyant débarquer au Haillan la première fois avec son look de fermier!!! :lol:

 

Bref, chapeau Mr Gasset et que ça continue bien sur..... :clap:

Share this post


Link to post
Share on other sites
:rolleyes: l ne faut pas se fier aux apparences je pense que ce monsieur est un grand psychologue et éducateur... ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement, c'est un super gars!

J'etais à l'entrainement cette aprem et c'est vraiment un type qui a une super gueule et qui encourage tous les joueurs et en particulier les jeunes!

 

Ce mec c'est un melange entre Guy Roux et Courbis... Y'a 2 semaines il a sorti a Wendel un truc du style c'est quoi ce shoot de poussin encore dans le cul de la poule !! j'etais mort de rire!

 

Sacré jean louis!

Share this post


Link to post
Share on other sites

gasset la seule image que j'avais avant de lui c'est son expulsion en tant qu'entraineur adjoint de Fernandez lors de cette fameuse demi finale au parc en 2002.Mais elle a bien changé cette image!

Share this post


Link to post
Share on other sites

12/02 Club : Gasset l' adjoint

 

Jean Louis Gasset s' est entretenu avec le journal le Midi Libre.

 

Il s 'est ainsi exprimé sur son statut d' adjoint de Laurent blanc. Un statut qui lui plait, et qu' il assume. Il a pourtant déjà occupé les fonctions d'entraîneur à Montpellier, Caen et Istres.

 

Voici l' entretien:

 

Etre reconnu en tant qu'adjoint, n'est-ce pas mieux qu'êtreun entraîneur moins reconnu ?

 

C'est un autre métier. En tant que formateur à la base, je m'adapte à la situation, aux joueurs que j'entraîne. Et puis, il faut l'avouer, j'ai le profil d'un coach principal de Ligue 2 ou d'une équipe de L1 sans ambitions. Comme quoi, la réputation compte beaucoup.

 

 

Quelles expériences avez-vous retiré de vos passages comme entraîneur numéro 1 à Montpellier, Caen et Istres ?

 

L'aspect médiatique de l'entraîneur était une contrainte, je ne suis pas un homme d'image. L'exposition de la fonction est plus dangereuse que bienfaitrice. Il faut réfléchir à ce que l'on dit, rendre des comptes sur un match déjà joué alors que l'important, dans notre métier, est de préparer celui à venir. L'énergie que tu bouffes, c'est autant de moins que tu consacres à ta mission de technicien à la recherche de nouveautés dans les exercices. Moi, je suis un homme de terrain dans l'action et la réaction.

 

 

N'y a-t-il pas une frustration à être un homme de l'ombre ?

 

Quand tu collabores avec des gens qui te font confiance, il n'y a pas cette notion de numéro 1 ou de numéro 2. Tu ressens les mêmes joies, les mêmes peines, les mêmes inquiétudes. C'est l'adhésion d'un groupe à un système. Ma réaction aux résultats est la même quel que soit le poste que j'occupe.

 

 

Quel est le rôle d'un adjoint, ses prérogatives ?

 

Organiser et animer les entraînements selon un schéma établi avec Laurent Blanc, en fonction du calendrier. Mais le choix des hommes, c'est lui. Il a donc besoin d'un certain recul pour analyser l'état de forme et le rendement de chacun. Je m'occupe aussi des montages vidéo pour mieux faire découvrir aux joueurs les points forts et les points faibles de l'adversaire. Laurent les découvre en même temps qu'eux, le matin du match.

 

Le fonctionnement de l'adjoint est-il différent selon l'entraîneur ?

 

Dans tous les cas, il faut être complémentaires. Mais, entre Fernandez et Blanc, c'est le jour et la nuit. Luis devait vider son énergie durant la semaine. Il animait physiquement les entraînements, il était encore joueur, il voulait avoir ce contact avec le ballon. Par rapport à cette attitude, l'adjoint est moins présent dans le cadre du terrain. Laurent, lui, est plus dans un rôle de manager-observateur, très complice avec son staff et en totale confiance. Il a beaucoup de souvenirs de ses passages dans les différents clubs de sa carrière. Son fonctionnement ressemble beaucoup à celui de Sir Alex Ferguson à Manchester. Il n'organise pas, il intervient et corrige.

 

Savez-vous pourquoi Laurent Blanc vous a choisi ?

 

En plus de mon expérience d'entraîneur, de mon intransigeance envers les joueurs, je crois qu'il a choisi un homme de confiance. Dans notre métier, c'est de plus en plus rare. Après mon limogeage d'Istres, j'étais dans le "dur" et dans le doute, Laurent est venu me chercher à ce moment. Le challenge était parfait.

 

 

Ce challenge était-il risqué pour lui et pour vous ?

 

Pas véritablement car Laurent s'est donné le temps de la réflexion avant de faire ce métier. Il a choisi de venir à Bordeaux en sachant très bien le club que c'était et l'équipe dont il s'occuperait. On était au départ d'un Grand Prix avec une bonne bagnole. C'est un privilège. Après, il y a des choses à découvrir, des réglages à faire. L'empreinte de Laurent Blanc est dans le système de jeu et dans les mots qu'il utilise : il fait ce qu'il dit. Mais seuls les résultats disent si tu as raison ou tort.

 

 

Vous avez occupé tous les postes du foot. Que vous reste-t-il à apprendre ?

 

Le très haut niveau. Je suis curieux du comportement des grands joueurs, des grandes équipes.

 

 

Que pouvez-vous dire de l'évolution du foot ?

 

Les joueurs sont de mieux en mieux préparés et de plus en plus sollicités. Physiquement, ce sont des monstres mais ça n'empêche pas les blessures. On tire sur la machine, c'est inquiétant. Il faut anticiper les fatigues et la notion d'équipe type n'existe plus.

 

Montpellier, est-ce pour vous une cicatrice mal refermée ou des souvenirs heureux ?

 

Je dois tout à ce club, j'y ai occupé tous les postes. Quant aux conflits avec les uns et les autres, j'ai appris à relativiser.

 

 

Votre avenir, vous le concevez où et comment ?

 

Ce n'est plus mon avenir qui me préoccupe mais celui de mon fils, Robin. Il est éducateur sportif employé à la vacation. C'est peu. Avant d'être entraîneur, je suis un père.

 

Voici également les propos de Laurent Blanc sur son adjoint:

 

« Je connais Jean-Louis depuis mes débuts pros. Plus tard, on s'est un peu perdus de vue et c'est grâce à Laurent Castro, dans sa structure réservée au football, à Montpellier, que nous nous sommes retrouvés. Au fil de la discussion, le plaisir de parler foot et de travailler ensemble s'est imposé naturellement. Jean-Louis était libre au moment où j'étais en contact avec Bordeaux. J'avais besoin d'un entraîneur sur lequel je pourrais me reposer, un relais. Mon fonctionnement exige un "technicien bis". Je n'aime pas le terme "d'adjoint". Nous formons véritablement un binôme.

Jean-Louis est un passionné et un entraîneur compétent. A ce niveau, on ne peut pas mentir sur sa valeur. Après discussion, je lui laisse la responsabilité des séances d'entraînement. Il a la manière de transmettre sa bonne humeur aux joueurs tout en bossant. »

Share this post


Link to post
Share on other sites

Gasset préfère le n°2

Aujourd'hui entraîneur-adjoint de Laurent Blanc à Bordeaux, Jean-Louis Gasset, ancien coach de Montpellier, Caen et Istres, reconnaît qu'il préfère la fonction d'adjoint que d'entraîneur principal.

 

Avant de devenir cette saison l'adjoint de Laurent Blanc aux Girondins de Bordeaux, Jean-Louis Gasset a occupé les fonctions d'entraîneur de Montpellier, Caen et Istres. Interrogé par le Midi Libre dans le cadre d'une longue interview, Gasset reconnaît qu'il préfère être adjoint que coach principal.

 

« L'aspect médiatique de l'entraîneur était une contrainte, je ne suis pas un homme d'image. L'exposition de la fonction est plus dangereuse que bienfaitrice. Il faut réfléchir à ce que l'on dit, rendre des comptes sur un match déjà joué alors que l'important, dans notre métier, est de préparer celui à venir. L'énergie que tu bouffes, c'est autant de moins que tu consacres à ta mission de technicien à la recherche de nouveautés dans les exercices. Moi, je suis un homme de terrain dans l'action et la réaction.

 

Quand tu collabores avec des gens qui te font confiance, il n'y a pas cette notion de numéro 1 ou de numéro 2. Tu ressens les mêmes joies, les mêmes peines, les mêmes inquiétudes. C'est l'adhésion d'un groupe à un système. Ma réaction aux résultats est la même quel que soit le poste que j'occupe.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci JLG pour ce début de saison, j'espère que cela va continuer mais il n'y a pas de raison. :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avoue que çà m'avait rassuré de savoir que Jean-Louis Gasset serait l'adjoint de Blanc en juin dernier.

 

Comme beaucoup, je doutais du Président du fait de son inexpérience. Avec un chevronné comme Gasset à ses côtés, j'étais déjà plus confiant. Sinon, je me souviens de lui comme d'un entraîneur qui a pas mal bourlingué et dans des clubs où la situation était parfois difficile (je pense au PSG notamment). :)

 

Après, la 1ère fois que je l'ai vu avec Blanc lors de la préparation d'avant saison, c'est son exigence et sa grande rigueur dans les exercices qu'il imposait aux joueurs. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

:huh: et moi j'espère que l'an prochain enfin ...la prochaine saison que LOLO lui donnera un entraîneur pour les attaquants comme il l'avait souhaité à son arrivée....

quant à loulou c'est un super mec..... :clap:

Share this post


Link to post
Share on other sites

moi j'aime bien sa reaction apres le but de gourcuff contre paris

il fait la grimace et on dirait qu'il dit "oulala c'est moche ce qu'il leur a mis la quand meme "

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste une petite question. Si Blanc part à l'inter-saison, ne pensez-vous pas que Gasset soit un candidat pour lui succéder. Il a jamais vraiment réussi en tant qu'entraîneur, mais il a jamais non plus eu un tel effectif à sa disposition. Il connaît le club, les joueurs l'apprécient, et tout le monde est unanime sur la qualité de son travail à Bordeaux, je trouve un peu dommage que personne n'y pense.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Aparament Blanc veut que son adjoint le suive, il préfère travailler en binhomme...

 

Mais ce ne sont que des rumeurs, il faut savoir aussi que Gasset a du caractère est c'est pas sur qu'il finisse tous les matchs sur le banc...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mourinho finit pas tous ses matchs sur le banc non plus, pourtant s'il veut venir à Bordeaux je signe direct ^^ Justement je préfère ses entraîneurs caractériels comme Antonetti ou Girard à des mecs complètement placides comme Blanc ou Gourcuff ( je parle juste au niveau du comportement, pas des compétences attention ).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...