Jump to content
Sign in to follow this  
Clément

[AJ] Alou Diarra

Recommended Posts

J'ouvre ce topic concernant Alou Diarra,

 

Vous pourrez d�sormais vous exprimer sur ce joueur.

 

 

 

Interview :

 

Bordeaux : Diarra est ambitieux

R�daction Football365 - mardi 22 janvier 2008 - 15h21

 

Sans faire de bruit, Bordeaux, revenu � trois points de Lyon, se pr�sente aujourd'hui comme l'un des concurrents les plus s�rieux pour l'OL dans la course au titre. Alou Diarra reconna�t l'ambition des Bordelais.

 

 

 

Alou Diarra, contre Le Mans samedi dernier peut-on parler de trois points � pr�cieux � pour Bordeaux ?

- Oui, d'autant que Nancy, qui n'est pas tr�s loin de nous, a chut�. Nous leur reprenons trois points et nous leur prenons aussi cette deuxi�me place, donc c'est une tr�s bonne op�ration. M�me si nous avions tr�s bien entam� le match, �a a �t� tr�s difficile. Car ensuite nous avons encaiss� un but que nous pouvions �viter, et �a les remet dans le match. Apr�s, il y a cette expulsion (ndlr : de Frank Jurietti). A ce moment-l�, le jeu fait que nous devions prot�ger le score, donc nous avons recul� malheureusement.

 

Etait-ce un match difficile � conduire ?

- Nous jouions � ce moment avec un seul attaquant, donc c'�tait difficile c'est vrai. Mais nous avons affich� un bel �tat d'esprit, nous avons �t� solidaires et avons montr� beaucoup de rigueur. Avec en plus de la concentration, nous avons r�ussi � prendre ces trois points tr�s importants. Ce match a �t� difficile. Mais des matchs comme �a o� il faut �tre solide et aller chercher des points, il y en a beaucoup.

 

Et revoil� Bordeaux � seulement trois points de Lyon, donc parfaitement relanc� dans la course au titre�

- Oui, mais nous, nous continuons � travailler sur nos matchs. Nous les prenons les uns apr�s les autres, sans se pr�occuper du reste. Nous sommes ambitieux, mais si une �quipe du standing de Bordeaux ne l'est pas, il faut se poser des questions. On ne nous attend peut-�tre pas, mais nous allons chercher des points. Nous avons tr�s bien commenc� l'ann�e 2008. Ce mois de janvier va �tre tr�s important pour toutes les �quipes du championnat car beaucoup de choses vont se jouer. Il y aura beaucoup de matchs, il faudra donc �tre performant.

 

 

Propos recueillis par A.C

 

Source : football365

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour mieux découvrir Alou Diarra :

http://www.football365.fr/infos_clubs/bord...us-repond.shtml

 

Alou, qu’est-ce qui a motivé votre décision de signer à Lyon, entraîné par Gérard Houllier, alors que celui-ci ne vous faisait pas confiance à Liverpool. Qu’avez-vous ressenti en voyant l’histoire se répéter ? (Nabil)

Au sein du club, j’ai appris que tout le monde, excepté le coach, souhaitait ma venue. Mais comme c’est justement le coach qui faisait l’équipe, j’ai très tôt été mis en difficulté dans l’équipe. Je travaillais avec quelqu’un qui ne comptait pas spécialement sur moi. C’était dur à accepter et il y a eu une incompréhension je pense. Si le coach avait été clair dans les négociations, je n’aurais pas signé à Lyon. L’avis du coach était important : je l’ai eu au téléphone avant de signer et je pensais avoir son approbation. Mais ce n’était pas le cas donc j’ai vite compris que cela allait être une année difficile. Mais je ne me suis pas découragé et sur le peu d’occasions que l’on m’a données pour m’exprimer, j’ai montré que j’étais présent et que l’on pouvait compter sur moi.

 

Je me souviens d'une intéressante rencontre avec Grand Corps Malade, relatée par L'équipe Mag. Avez-vous gardé contact ? Si oui, envisagez-vous une action sociale commune pour le 93, département tristement réélu ce jour « Département le plus délinquant de France » ? (Laurent B.)

Oui, j’ai eu Fabien au téléphone. Je suis très content de sa réussite et du succès qu’a engendré son premier album. Concernant un projet commun, nous ne savons pas encore. Pour l’instant, étant donné mon emploi du temps, je n’ai pas beaucoup de temps. Et lui non plus. Mais c’est sûr que nous aimerions bien aidé notre département et notre région, celle qui nous a fait grandir.

Vous êtes né en France en région parisienne et vous êtes d'origine malienne.

 

Qu'est ce qui vous a fait choisir la sélection française plutôt que la sélection malienne qui est l’une des bonnes sélections du continent Africain ? (Laurent F.)

En fait, paradoxalement, la France m’a choisi avant le Mali. Pour la Fédération malienne, ça a été un petit peu dur d’apprendre qu’un jeune Français d’origine malienne, mais pas né au Mali, jouait en France. Et c’est vrai que j’ai fait mes classes dans les clubs français. J’ai été formé comme un joueur français et j’ai ensuite été appelé en sélection française des 20 ans puis en Espoirs. Et les A, c’était la continuité.

 

Que répondez-vous à ceux qui parlent de vous comme d'un joueur instable, avec déjà sept clubs à votre actif ? (Muriel)

Non, instable, je ne pense pas. J’ai dû m’adapter et ce n’est pas moi qui ai demandé l’instabilité. Des choses ont fait que j’ai dû changer de club. Et quand on regarde bien mon plan de carrière, il y a toujours eu une progression. Cela a été calculé. Au lieu de rester à Liverpool et de jouer en réserve, j’ai préféré m’aguerrir en jouant en L1 française. Dans mon pays et en me rapprochant de ma famille. A partir de là, c’est un choix cohérent et logique. Ensuite, j’ai été prêté une deuxième fois dans un club plus huppé puis une troisième fois dans un club plus huppé encore. En même temps, c’est difficile de se débarrasser d’un contrat quand on est dans un grand club. Je voulais revenir en France mais comme j’appartenais à un grand club étranger, c’était difficile financièrement. J’ai dû continuer avec les prêts jusqu’à ce que Lens me rachète. Et j’en étais très content.

 

Etant jeune, est-ce qu'entre frères ou entre potes, vous vous faisiez de petits films en vous imaginant entrer sur le terrain lors de la finale de la Coupe du monde ? Et quels souvenirs gardez-vous de ce moment mis à part le résultat ? (Franck)Franchement, étant plus jeune, je ne me suis jamais imaginé que j’allais devenir footballeur professionnel, jouer dans de grands stades et disputer la finale de la Coupe du monde. Au niveau de l’engouement, de l’émotion et de l’événement, c’est vraiment le summum. Après, le fait d’entrer en jeu à ce moment-là du match n’était pas évident. Mais je ne me suis pas trop posé de questions : j’ai donné le maximum, sans calculer. A part le résultat bien sûr, cela s’est plutôt bien passé.

 

Comment Laurent Blanc vous fait-il partager sa formidable expérience en tant que joueur ? Avez-vous des anecdotes sur des faits de match ou des discours qu'il vous aurait tenu dans les vestiaires ? (Dominique)

Il nous rappelle toujours qu’il a été un très grand joueur et qu’il a l’expérience du terrain. Il communique énormément. Et c’est tellement important d’avoir une telle communication de la part d’un coach. Lui et Jean-Louis Gasset sont très proches des joueurs et c’est une formule qui marche bien. C’est quelqu’un qui n’a pas peur de nous dire la vérité en face lorsqu’il y a des choses à corriger. Il fait tout pour que l’équipe avance et ça se voit dans nos résultats.

 

J'ai remarqué que vous portiez à l'entraînement des chaussettes différentes de vos partenaires, c'est à dire marine et bleu clair avec du rouge ? Pourquoi et d'où viennent-elles ? (Cédric)

(Rires) En fait, ce sont des chaussettes d’effort qui me permettent de drainer mes mollets et, sur mes fins de matchs ou lors des entraînements très poussés, de bien finir. De ne pas avoir trop de courbatures. Je ne suis pas le seul à en porter à Bordeaux mais vu que je porte l’ancien coloris - bleu marine et rouge - et que les coloris ont changé cette année, ça se repère tout de suite. J’avais un stock d’anciens coloris et c’est pour cette raison que je les mets.

 

On vous compare souvent à Patrick Vieira, Raymond Domenech vous ayant même présenté comme son clone. Comment vivez-vous cela ? Flatté ou au contraire un peu agacé ? (Romain)

Je suis très flatté. Quand je vois la carrière de « Pat », c’est très flatteur d’être comparé à lui. Mais mis à part la morphologie, nous n’avons rien en commun : nos styles de jeu sont totalement différents. Je suis beaucoup plus défensif que lui, qui est beaucoup plus porté vers l’avant. Il y a Alou Diarra et Patrick Vieira.

 

Si vous pouviez choisir une composition d'équipe en vous incluant dedans, laquelle serait-ce ? (Nicolas)

En gardien, je mettrais Charles Itandje, qui est un ami. En latéral droit, je mettrais Bernard Mendy, qui est aussi un ami et un joueur avec lequel j’ai joué en Espoirs. En charnière centrale, je mettrais Gaël Givet car j’aime bien sa combativité, associé à Philippe Mexès, qui est très fort dans l’axe. A gauche, je mettrais Abidal. Au milieu, donc moi en défensif, Zizou en offensif. Je savais que c’était une icône, un phénomène… Mais j’ai eu l’occasion de jouer avec lui lors des éliminatoires puis de la Coupe du monde et j’ai pu voir que sa réputation n’était pas usurpée et que c’était vraiment un grand joueur de classe doublé d’un grand monsieur. Devant à gauche, je mettrais Messi, que je trouve très fort. A droite, Cristiano Ronaldo et en pointe Anelka. Il manque encore un milieu de terrain, je dirais Seydou Keita, qui est malien comme moi et avec lequel j’ai passé deux très bonnes années à Lens. Nous nous entendions très bien et étions très complémentaires. Nous avons fait deux très bonnes saisons et nous composions un bon duo.

 

Lors des entraînements, y a-t-il un joueur à Bordeaux au-dessus des autres par sa technique et sa vision du jeu ? (Iohann)

Techniquement, Jussiê est très impressionnant quand il est dans ses grands jours. Je suis aussi surpris par le potentiel de Gabriel Obertan : il est puissant et a des qualités techniques et physiques impressionnantes pour un joueur de son âge.

 

Regrettez-vous le missile que vous aviez lancé dans la presse concernant votre manque de temps de jeu à Lyon, tout en sachant que cela n'allait pas plaire à M.Aulas et son entourage ? (Olivier)

Je ne suis pas payé à rien faire. Je pense que j’ai été assez patient mais tout le monde a mal interprété ma patience. Dire que son boulot est d’être sur le terrain et de jouer au foot, je ne pense pas que ce soit scandaleux. Maintenant, il y a des gens qui préfèrent s’écraser. Moi, j’étais venu à Lyon avec beaucoup d’ambition. On est venu me chercher alors que j’étais sollicité par d’autres clubs qui voulaient réellement me faire jouer. Je suis arrivé à Lyon juste après la Coupe du monde, sans préparation. Je demandais juste un peu de temps de jeu pour reprendre physiquement et ensuite jouer la concurrence. Mais on ne m’en a jamais laissé l’opportunité. L’année lyonnaise me servira de leçon. Maintenant, je m’assurerai bien qu’un coach compte sur moi. A Bordeaux, je sens la confiance du club et du coach. A Lyon, je sentais celle du club mais pas celle de Gérard Houllier. Or, c’est le coach qui met les joueurs dans les meilleures conditions. J’ai été patient et demandé à jouer deux mois après être arrivé dans un club. Ce n’est pas non plus un drame.

 

Laurent Blanc vous a placé cette année dans un rôle un peu particulier : celui de libéro devant la défense. Quelles sont les spécificités de ce rôle et dans quelle mesure ce rôle évolue-t-il en fonction des changements tactiques opérés au milieu (passage d'un milieu en losange à un 4-4-2 avec deux milieux défensifs) ? (Guillaume)

Je m’adapte à la tactique mise en place par le coach. J’arrive aussi à jouer à deux milieux défensifs : j’avais joué comme ça à Lens. Mon principal objectif est surtout d’aider mes collègues et de servir l’équipe. Et aussi avoir l’utilité de soulager la défense et le milieu de terrain car nous avons beaucoup de joueurs à vocation offensive. Il faut un équilibre et je suis là pour veiller à ça.

 

Pour avoir joué au foot et étant fou de ce sport, je sais que ce sport a le don de créer des tensions sur le terrain entre les joueurs. Mais vous semblez toujours serein et toujours calme sur le terrain. Est-ce parce que vous avez un grand self-contrôle ou avez-vous envie de péter un plomb parfois ? (Brice)

(Rires) Je ne pense pas être très calme sur un terrain, non. Tu t’es trompé Brice (Rires). Je suis quelqu’un qui parle beaucoup, un râleur. Je pète souvent les plombs sur un terrain à cause des décisions arbitrales contestables. C’est lié à la pression et à mon envie, c’est un peu normal.

 

Lors votre but de la tête face à Toulouse, l'image où vous courrez sous la pluie et où vous criez toute votre rage (sans doute la plus belle image du début de saison), je voudrais savoir ce que vous criez et a qui vous vous adressiez, si ce n'est pas trop personnel… (Quentin)

C’était de la rage, de la joie aussi. Je n’ai pas souvent l’occasion de marquer et surtout, nous n’avions pas montré notre meilleure image contre Caen où nous avions pris 5-0. C’était un match qui m’était resté en travers de la gorge car nous n’avions pas joué notre football. Nous avions été absents et nous leur avions offert trop d’occasions. Ce n’était pas le vrai visage de Bordeaux et ça m’avait frustré. Donc, quand j’ai marqué contre Toulouse, je voulais montrer que Caen était un accident et que nous étions sur le terrain pour montrer notre vrai visage. J’ai juste dit aux supporters de se lever et de nous soutenir. Car nous avons besoin de les sentir derrière.

 

Pourquoi ne faites-vous jamais référence à la ville où nous sommes nées (Villepinte) et où nous avons joué (FC Villepinte), ainsi qu’à la ville où vous avez grandi et à son quartier (Aulnay-Sous-Bois et La rose des vents) ? (Téwy)

C’est vrai que j’ai joué deux ans à Villepinte mais le club de la région parisienne qui m’a vraiment marqué, c’est Aulnay-sous-Bois. C’est le club d’où je viens et la ville où j’habite. C’est vrai que j’ai passé deux superbes saisons à Villepinte mais je n’y habite pas. Donc quand j’étais plus jeune, je faisais les dédicaces à mon ancien quartier et aux gens du quartier. Je suis né à Villepinte mais cela n’a été qu’un passage dans ma carrière, même si j’y ai des cousins et de la famille. Mais je n’ai pas un lien immense avec cette ville. Alors qu’au CSL Aulnay, j’ai passé sept ans. C’est vraiment mon club. Si je dois m’identifier à un club familial et parler d’un club qui m’a fait prendre goût au football, ce sera celui-là.

 

Et si on inversait les rôles maintenant : si vous aviez la possibilité de poser une seule question à vos supporters, laquelle serait-ce ? (Marjorie)

Pourquoi nous sifflent-ils quand nous faisons de petites erreurs ou quand ça ne va pas ? Ce n’est pas une question qui s’adresse spécifiquement au public bordelais, c’est une question générale. Je suis plutôt content du public bordelais. Il a toujours été présent depuis le début de la saison. J’espère que cela va continuer et qu’il y aura encore plus de monde au stade.

 

Malgré votre grande taille, comment expliquez-vous le peu de buts que vous marquez de la tête ? (Aurélien)

(Rires) Pratiquement tous mes buts, je les ai marqués de la tête. J’en ai marqués plus de dix (ndlr : précisément onze) en L1 depuis que je joue au foot. Les trois quarts, je les ai marqués de la tête. Mais comme je pense avoir un très bon jeu de tête, je suis toujours très bien marqué et c’est plus difficile. Quand on sait qu’un joueur est dangereux dans la surface, il est très bien chargé et ce n’est pas facile de s’échapper du marquage. Cette saison, j’en ai marqués deux. Pour un milieu défensif devant la défense, c’est pas mal. D’autant que la saison n’est pas terminée : j’espère en marquer encore quelques-uns d’ici la fin du championnat.

 

On connait vos liens d'amitiés avec le chanteur d'Aulnay-sous-bois, Sefyu... Il a tourné un clip (Noir et Blanc) dans lequel Lilian Thuram fait une apparition afin de dénoncer le racisme. Quelles sont les raisons qui ont fait que ce problème se soit autant répandu et quelles mesures serait-il nécessaire d'adopter afin d'en venir à bout dans les stades ? (Francklin)

Le problème dans le foot est que tout le monde peut-être supporteur. Mais on ne sait pas de quel parti est le supporteur, ni quelles sont ses motivations personnelles et politiques. Cela fait que certains viennent au stade pour exprimer leur mécontentement, leurs choix ou leurs préférences, ce qui est un peu dommage. Car le foot est avant tout une fête et le sport ne comporte que de bonnes valeurs : l’engouement, le spectacle… Toutes les bonnes valeurs du sport.

 

Votre taille et votre impact sur les défenses feraient de vous un excellent attaquant. Un de vos anciens entraîneurs vous l’a-t-il déjà proposé ? (Arnaud)

Un excellent attaquant (Rires). Non, je ne pense pas avoir la vitesse pour jouer devant. Il faut aussi être très adroit devant la cage quand on est attaquant et moi, mis à part la tête… Je dois encore travailler mes frappes de balle.

 

Pourquoi n'avez-vous pas signé au PSG lorsque vous avez voulu quitter Lyon cette année, sachant que vous êtes originaire de la région parisienne ?

Parce que j’avais un meilleur feeling avec les Girondins de Bordeaux, premièrement. C’est un club qui a vraiment montré de la motivation pour me recruter : ils y ont mis les moyens, ce qui n’était pas évident. Bordeaux a en plus toujours eu l’image d’un club stable qui joue le haut du tableau. C’est ce que je voulais : du temps de jeu et ne pas aller n’importe où. En France, j’avais Bordeaux comme bonne opportunité. Ils ont fait le nécessaire pour me recruter et c’est pour ça que je suis ici.

 

Pour qui le maillot dédicacé ?

« Je choisis la question d’Arnaud, qui parlait de moi comme d’un excellent attaquant. Elle est trop marrante cette question, franchement. Si j’en parle dans le vestiaire, ça va faire rire tout le monde. Je vais me faire chambrer, c’est clair. »

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrais que ce joueur est une vrais tour de contrôle....même s'il donne par moment l'impression d'être pris par la rapidité de certain attaquant... il apporte une grande stabilité à toute l'équipe et son entente avec la défense est parfaite surtout depuis qu'il y a Henrique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alou Diarra titulaire avec l'équipe A' contre la RD du Congo en match amical :

 

05/02/2008 17:29

Foot -Amical-France A' - Cissé, Nasri titulaires

Comme l'annonçait L'Equipe mardi matin, l'attaque de l'équipe de France A' aura une forte coloration marseillaise face à la République Démocratique du Congo : Djibril Cissé est titulaire en pointe et pourra compter sur le soutien de Samir Nasri, positionné en meneur de jeu. Le Rennais Jimmy Briand et le Parisien Jérôme Rothen seront chargés d'animer les deux couloirs.

 

Devant les but gardé par un autre Marseillais, Steve Mandanda, Philippe Mexès et Jean-Alain Boumsong seront associés en défense centrale. Les deux latéraux d'Arsenal, Gaël Clichy et Bakary Sagna, débuteront également la renconte.

 

L'équipe de France A' alignée face à la RD Congo :

Mandanda - Sagna, Mexès, Boumsong, Clichy - Flamini, A. Diarra - Briand, Nasri, Rothen - D. Cissé.

 

Source : léquipe.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites

A. Diarra : "Il me fallait l'Europe"

Vendredi, 8 février 2008

 

Alou Diarra a joué avec l'équipe de France A' le 5 février et fut finaliste de la Coupe du Monde (©Getty Images)Seul international A français en exercice au FC Girondins de Bordeaux, le milieu défensif Alou Diarra pense à l’UEFA EURO 2008™ mais aussi à la Coupe UEFA, avec le FC Girondins de Bordeaux. Mercredi 14 février, il se déplace au RSC Anderlecht en 16e de finale aller.

 

Ambitions retrouvées

Après une saison difficile à l’Olympique Lyonnais malgré une finale de Coupe du Monde de la FIFA en 2006 en Allemagne, Diarra, 26 ans, a su se relancer aux Girondins. Deuxième du Championnat, toujours en course en Coupe de France, Bordeaux lui a permis d’afficher des ambitions retrouvées. Alou Diarra a faim de victoires et promet une deuxième partie de saison excitante.

 

uefa.com : Tu as connu le Liverpool FC (2002/03), le FC Bayern München (2000/02). Que gardes-tu de tes passages dans ces grands clubs ?

Alou Diarra : On côtoie de grands joueurs, internationaux, de très haut niveau, ça joue à un rythme plus élevé, les objectifs sont plus haut, il y a plus de pression. C’est à l’image du grand club, tout est disproportionné, toujours plus. C’est ça la différence entre les très grands clubs et les autres. Même si je n’ai pas joué, cela apporte énormément et je suis fier de ce parcours. J’aurais bien voulu rester à Liverpool mais je ne sentais pas encore une fois cette confiance. Au lieu de rester dans un très grand club et faire quelques apparitions, j’ai préféré faire des saisons pleines.

 

Si je dis Coupe d’Europe, à quoi penses-tu ?

Ce qui me vient d’abord à l’esprit, ce n’est pas forcément des matches où j’ai joué. J’aime bien me souvenir de la finale de l’UEFA Champions League entre Liverpool et (le) Milan (AC). Cette réaction de Liverpool, qui perdait 3-0 à la mi-temps, j’ai bien aimé. En 45 minutes, beaucoup de choses peuvent se passer, même à ce niveau et c’est incroyable. J’ai aimé aussi le parcours du Milan AC, qui marchait pas très fort en championnat et qui a su se retrouver pour bien figurer dans cette compétition, faire un parcours exceptionnel et remporter le titre. Tous les joueurs se sont rassemblés pour ça. Je suis un spectateur des gros matches européens, même si je ne suis pas un fan absolu de football à la télévision.

 

Tu ne parles pas de tes matches ?

D’abord, l’une de mes premières titularisations en Champions League, contre le (FC) Steaua (Bucuresti, avec Lyon). On m’avait donné l’opportunité de m’exprimer et j’ai abordé ce match avec beaucoup d’envie. Dans le contenu, c’était très bien et en plus, j’ai marqué donc c’est un très bon souvenir.

 

Tu avais annoncé des objectifs élevés, c’est plus difficile de les atteindre quand on ne joue pas la Champions League ?

Je joue quand même l’UEFA, une compétition très relevée même si la Champions League est au-dessus. L’Europe, quelle que soit la compétition, était un paramètre qu’il me fallait à tout prix. UEFA ou Champions League. Je l’ai avec Bordeaux.

 

Bordeaux est toujours en course mais en raison du système de rotation, tu as peu joué. C’est frustrant ?

(Embêté). C’est bien de concerner tout le monde, c’est le choix du coach, je suis d’accord. Maintenant, on arrive à une phase sérieuse et je vais travailler pour jouer ces matches. Je suis venu aussi pour la Coupe d’Europe, j’ai envie de jouer cette compétition qui a une valeur particulière et qui me tient à cœur. J’ai l’ambition de postuler, après, c’est le choix de l’entraîneur. C’est important de faire un beau parcours en UEFA, qu’on puisse citer le nom de Bordeaux dans les noms d’Europe. Car c’est à partir de maintenant que ça devient intéressant, il faut l’admettre.

 

Il y a peut-être le Bayern au prochain tour...

Je sais, depuis le début. (Grand sourire). Ce serait un super cadeau, un rêve. J’ai vécu deux très bonnes années là-bas, j’étais tout jeune, je n’avais que dix-neuf ans et ce n’était pas facile, c’est clair mais je garde un très bon souvenir de mon passage en Allemagne. C’est un club qui m’a marqué. J’ai été très bien accueilli, le club a tout fait pour que je me sente dans de très bonnes conditions, il y avait beaucoup de francophones et j’ai beaucoup appris. Les retrouver, ce serait vraiment une bonne expérience. Car il en reste beaucoup, dont évidemment Willy Sagnol, mais aussi des jeunes avec qui j’étais et qui sont devenus pros.

 

Avec seulement quatre points de retard sur Lyon, alors que vous en aviez neuf il y a deux mois, êtes-vous optimiste dans cette course poursuite ?

Nous n’essayons pas de concurrencer Lyon. Si on peut suivre la même cadence, tant mieux. Mais notre objectif est de préserver notre deuxième place. Après, on verra. Pour cela, il faut réussir des séries, c’est notre objectif. Ce n’est pas un manque d’ambition mais du réalisme. Lyon est au-dessus, voilà. Il y a peu d’écart au niveau des points mais Lyon est à sa place, la première. Nous n’avons pas surclassé les équipes au-dessous de nous.

 

©uefa.com 1998-2008. Tous droits réservés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Convoqué en A’ lors du dernier rassemblement de l’équipe de France, Alou Diarra sera cette fois avec les A au Stade de France pour défier l’Angleterre. Une vraie récompense pour le milieu défensif bordelais qui accomplit une remarquable saison sous la tunique au Scapulaire. Ce soir, Diarra pourrait fêter sa 13ème sélection face à la sélection aux Trois Lions. Présentation

 

Régulièrement convoqué par Raymond Domenech pour les rassemblements des Bleus depuis le début de la saison, Alou Diarra a eu le bonheur d’apprendre qu’il était retenu dans le groupe des A appelé à défier l’Angleterre, ce soir, au Stade de France (21h00).

 

Il s’agit d’une belle récompense pour le milieu de terrain international des Girondins qui réalise une très belle saison avec le club au Scapulaire. La dernière apparition de Diarra avec les Bleus remonte à une rencontre amicale gagnée face à le Grèce (1-0). Il avait également participé à la finale de la Coupe du monde 2006 face à l’Italie. Celui que Laurent Blanc nomme « la sentinelle » avait alors suppléé Patrick Vieira, blessé. Le n°4 au Scapulaire avait fait une entrée en jeu remarquable, réussissant à stabiliser le milieu français et a empêcher les attaquants transalpins d’approcher la cage de Barthez.

 

Le joueur pourrait retrouver le maillot des A dès ce soir. Placé en concurrence avec Lassana Diarra, Jérémy Toulalan, Claude Makélélé et Mathieu Flamini, le grand Alou postule pour une place de milieu défensif dans le onze de départ, sauf si le facétieux sélectionneur national décide de modifier son système à la dernière minute.

 

En cas de titularisation ou d’entrée en jeu, Diarra fêterait sa 13ème sélection sous le maillot national et la première depuis qu’il a signé en faveur de Bordeaux. Une sélection qui lui permettrait de se montrer sous son meilleur jour face à une sélection de très haut niveau même si les Anglais ne sont pas parvenus à se qualifier pour le prochain Euro en Suisse et Autriche. Avec des adversaires de la trempe, de Lampard, Joe Cole, Beckham, Gerrard ou encore Hargreaves, il est clair que le milieu de terrain français aura un vrai test à passer sur la verte pelouse du Stade de France.

 

Bonne chance Alou !

 

Le groupe des 20 pour l’Angleterre :

 

Coupet, Landreau - Abidal, Clerc, Escudé, Evra, Gallas, Mexès, Thuram - A. Diarra, L. Diarra, Flamini, Makelele, Toulalan, Govou, Malouda, Ribéry - Anelka, Cissé, Trezeguet.

 

[Edit : Stormfaint] N'oublie pas ta source ;) : www.girondins.com

Share this post


Link to post
Share on other sites

LFP.frLa reprise gagnante de Diarra

 

D'une volée du pied droit, Alou Diarra a marqué un superbe but lors de la 32ème journée. Un geste logiquement primé par la LFP, Le Parisien-Aujourd'hui en France et France 2 Foot.

 

 

Il a hurlé sa joie, au milieu de ses coéquipiers au moins aussi heureux que lui, comme pour mieux exorciser une semaine sous haute tension avec les suites de l'affaire Micoud. S'il fallait qu'un Bordelais montre la voie, cela devait être lui, l'exemplaire Alou Diarra. Toujours présent dans le combat, la sentinelle des Girondins a encore montré samedi en Bretagne qu'elle avait bien d'autres qualités. On joue la 17e minute de Rennes-Bordeaux, Wendel frappe au point de pénalty le premier de ses deux corners décisifs de l'après-midi. En embuscade, Alou Diarra le reprend sans contrôle et d'une volée du pied droit surpuissante trompe Luzi. Son but, primé par «le Parisien», «Aujourd'hui en France», «France 2 Foot» et la LFP, ouvre la voie du succès bordelais.

 

 

En Bretagne, l'ancien lyonnais a inscrit son quatrième but de la saison en championnat, un de plus par exemple que Marouane Chamakh, pourtant attaquant. Après Metz à l'aller et au retour, Toulouse, Rennes en a donc fait les frais. De la tête ou du pied droit, Alou Diarra est efficace. «Ce n'est pas mon rôle de marquer. Je m'attache surtout à bloquer les attaquants adverses. Mais c'est vrai, je suis content quand cela m'arrive. Le but que j'avais inscrit de la tête contre Toulouse (Ndlr: lors du succès 4-3, le 2 décembre) est l'un des mes meilleurs souvenirs de la saison. C'était un derby et on sortait d'une claque à Caen (0-5). J'essaie de profiter de ma taille pour marquer de la tête mais cela me fait aussi plaisir quand je trouve l'ouverture avec les pieds », disait-il il y a quelques semaines. Transféré l'été dernier de Lyon, Alou Diarra effectue une excellente saison.

 

 

Incontournable dans le dispositif de Laurent Blanc, trente titularisations en Ligue 1, il veut aller encore plus loin. «La deuxième place nous tient à coeur et on fera tout pour la garder, confiait-il après le succès contre Nancy. Je suis ambitieux et je veux jouer la saison prochaine la Ligue des champions avec les Girondins. Au delà de mon club, je pense à l'équipe de France. L'Euro fait partie de mes objectifs ». En attendant, Alou Diarra fait le bonheur des Girondins. Les gardiens de Ligue 1 s'en sont aperçus.

 

© Le Parisien - Aujourd'hui en France

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

On en parle pas beaucoup de Diarra mais pourtant quelle saison énorme il a fait !

Tout le temps titulaire, jamais blessé et un rendement incroyable au milieu de terrain...

 

Pour moi il n'a pas seulement remplacé Mavuba, il a vraiment apporté un plus et il est certainement un cran au dessus je trouve...

Après je ne suis peut-être pas très objectif car j'ai vraiment une grosse préférence pour des joueurs très physique et au grand gabarit comme Alou pour occuper ce poste. Mais c'est clairement un avantage ne serais-ce que dans le jeu de tête défensif où les milieu-def de petite taille peuvent donner des situations délicates...

 

Enfin après me direz-vous ils peuvent compenser par leur vivacité et leur vitesse. Certes... :P

 

Mais on peut voir aussi l'importance qu'il peut avoir sur les phases de coups de pied arrêté aussi bien défensivement qu'offensivement.

C'est un danger permanent dans les airs... Il a mis quand même 4 buts cette saison et a permit de débloquer certains matchs... Bon même si sur les 4 je crois qu'il n'en met que 2 :D de la tête il aurait très bien pu en avoir un peu plus à son actif car quand il arrive à couper la trajectoire c'est bien souvent tout proche du but...

 

 

Bref c'est vraiment un joueur ultra important pour l'équipe et j'espère vraiment qu'il sera encore là la saison prochaine...

Et c'est en toute logique pour moi la recrue de l'année à Bordeaux...

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avoue qu'il m'a séduit. :)

 

Au départ, j'étais assez réservé car je croyais qu'il avait le globe. De plus, je le soupçonnait fort d'être un mercenaire.

 

Aujourd'hui, je suis convaincu. Il réalise une saison excellente, il a une mentalité de gagneur. Il ne fait pas de bruit mais quelle efficacité...et en plus, il lui arrive de marquer!! Parfois, quand on évoque l'absence d'un aboyeur ou d'un leader dans l'équipe, je pense à lui. C'est un mec exigeant, combattif; il a un bon profil pour ce rôle.

 

Je lui souhaite vivement d'être dans les 22 à l'Euro. Mais à son poste, la concurrence est rude et il ne semble pas entrer malheureusement dans les plans de Domenech. Affaire à suivre. <_<

 

ALLEZ ALOU!!! :yaisse:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas grand choses a dire à son sujet: Continue comme ça super saison et Reste à Bdx :lol:

J'espère aussi qu'il jouera l'Euro, il le mérite même si la concurrence est rude

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et en plus,il commet vraiment peu de fautes par rapport à son passage lensois.Il a épuré son jeu car il était souvent sanctionné de cartons rouges et de suspensions suite à l'accumulation de cartons jaune.Franchement,chapeau.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oué, ca me fait mal de dire ça, mais il est franchement meilleur que Mavuba, on a vraiment pas perdu au change!

Share this post


Link to post
Share on other sites

il a été tout simplement enorme contre sochaux le meilleur joueur sur le terrain selon moi.

 

ce match est a l image de sa saison. D'ailleurs en voyant les trophés UNFP et surtout l equipe type j'ai alluciné diarra n'est meme pas dans le 11 type alors qu ils y mettent cheyrou a la place (celaoui)

 

credibilité zero selon moi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparemment Diarra joue ce soir contre l'Uruguay, peut être l'occasion pour lui de nous sortir un super match et pourquoi gagner sa place pour l'Euro.

Et encore, ca me saoule qu'on hésite pour les milieux récup...

- Il a l'expérience d'une finale de coupe du monde, sort d'une belle année au niveau personnel ainsi qu'en club.

- Si on suit la prétendu logique de Domenech, il double les postes, donc, en plus des titulaires indiscutables que sont Makelele et Viera. On prend leurs clones a savoir Toulalan et Diarra et ensuite on on peut hésiter entre le polyvalent L. Diarra ou le guerrier Flamini.

bref, j'espère qu'il va nous sortir un super match et qu'il restera pour l'euro. Ce serait bien pour lui et pour le club et que s'il est exclu du groupe on ne sait pas quel impact ca pourrait avoir sur la suite de sa carrière cf les exclus de 98 ... :worthy:

Share this post


Link to post
Share on other sites

que s'est il passé? ou etait le diarra de bordeaux? passes en retrait et latérale, pas de prise de risque.connaissait il deja la sanction?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon comme d'habitude on ne verra pas de Bordelais avec l'équipe de France, dommage pour Alou d'avoir raté son match contre L'Equateur, à mon avi ses chances sont très minces, réponse demain.

Share this post


Link to post
Share on other sites
que s'est il passé? ou etait le diarra de bordeaux? passes en retrait et latérale, pas de prise de risque.connaissait il deja la sanction?

 

Je suis d'accord. Et c'est pas la première fois que je remarque ça lorsqu'il évolue en équipe de france..il est vachement en dedans à chaque fois. Dommage, dommage..

Share this post


Link to post
Share on other sites

plutot d'accord avec les posts précédents, sur les 6 milieux Makélélé, Vieira, Toulalan, Lassana Diarra,

 

Flamini et Alou, un voir plutot 2 à mon avis va sauté.

 

Lassana a pas fait un mauvais match hier, très combatifs, jouant vers l'avant contrairement à Alou. De

 

plus, il a l'avantage d'être polyvalent. Mon pronostic: Flamini et Alou out

 

Il va au moins pouvoir se reposer mais bon attention au coup au moral. Franchement aucun Bordelais en

 

équipe de France ça me gonfle. Vivement que Domenech gicle quand tu vois qu'il sélectionne Rémy pour

 

augmenter sa valeur pour que Lyon le vende plus cher !!-_-

 

M'enfin, je m'égare.......

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous savez sa doit parler entre les joueurs, à mon avis les mecs savent si ils seront retenue ou pas. Diarra à vraiment fait un match de merde, il avait tout simplement pas envie. Mais c'est pas grave, perso je préfére qu'il ne soit pas prix. Au moins il se repose, et reviens en grande forme pour cette saison qui s'annonce dur.

Et puis sa va lui servir à quoi d'aller cirer les bancs de touche à chaque match, autant qu'il parte en vacances se reposer tranquillement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'etais sur qu'on allait me le sortir ca!

Mais, honnetement, j'avais les yeux fixés sur Alou pendant 45 mn, et Larqué peut bien penser ce qu'il veut, moi j'ai vu un milieu def hier qui cherchait la profondeur( lassana diarra), et un autre qui , à chaque fois, donnait derriere ou lateralement. Et je peux te dire que j'etais vraiment decu pour lui, car la difference etait relle!

Je vais repondre ici parce que le topic Fernando c'est pas vraiment le bon.

Tu juges Alou sur un seul match.

Tu peux pas dire "il est très costaud défensivement .. etc mais il ne va jamais vers l'avant" en le jugeant que sur un seul match surtout un match de l'équipe de France alors qu'offensivement y avait très peu de mouvements donc très peu de solutions et qui plus est un match pour lequel il avait pas mal de pression.

Alors bien sur c'est pas un gars qui va te faire des enormes chevauchées, dribbler trois joueurs ... (quoi que c'est deja arrivé) mais dire qu'il apporte pas offensivement en se basant sur un seul match c'est pas possible.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pas d'Euro pour Alou, tant pis

qu'il passe de bonnes vacances et qu'il revienne reposé et encore plus fort l'an prochain! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faire une saison comme il fait et être aussi transparent en équipe de France...

Il doit y avoir un truc avec les bordelais, surtout au poste de milieu défensif...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis trés triste pour alou aprés la saison qu'il a faite il doit vraiment etre deçu.

En même temps je vais pas crier au scandale, lassana diarra est polyvalent il semble avoir un gros volume de jeu et il porte davantage le jeu vers l'avant.

Finalement alou n'est jamais aussi bon que dans un role de sentinelle en 4-4-2 losange et peut etre moins dans un milieu à plat comme semble le vouloir domenech, aprés ça se discute

 

allez courage alou tu nous reviendras encore plus fort l'an prochain

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eviction sommes toute logique de Diarra... Il n'y a aucun scandale la dedans...

Un mec comme Famini fait une saison plus que monstrueuse, et est poylvalent aussi et n'y est pas...

 

Pour moi il n'y avait pas de match Domenech à respecter la hierarchie qu'il avait instauré ...

 

Malheureusement pour Alou... mais heureusement pour nous !

Qu'il se repose, fasse une bonne préparation et nous revienne encore plus fort pour la conquete du titre (on espere ...lol)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...