Jump to content

[AJ] Benoit Tremoulinas


liokab
 Share

Recommended Posts

  • Replies 195
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Des nouvelles rassurantes de Benoît Trémoulinas qui souffre d'un léger traumatisme à la cuisse et à la jambe droite. Rien de grave donc pour le jeune bordelais, qui peut conduire sans problème, même s'il boite légèrement.

 

NewsG4E

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Dire que Benoît n'a quasiment pas joué sous Ricardo!

 

Avec la blessure de Wendel, il va avoir l'occasion de confirmer tout le bien que nous pensons de lui. Même si il faudra attendre le match de Valenciennes pour le revoir à l'oeuvre. :)

 

Un détail m'inquiète à son sujet: j'ai l'impression que depuis son expulsion face à Anderlecht, il est dans le collimateur des arbitres. Il ne faudrait pas qu'on lui prète une réputation de joueur violent sinon je crains que les hommes en noir aient le carton jaune facile avec lui. (pleurage)

On sait que lorsqu'un joueur est étiqueté "dangereux" (à tort ou à raison), au premier accroc, l'arbitre dégaine d'abord le jaune et discute après. Jurietti et Rool en savent quelque chose. Et comme un footballeur est bête et incapable de se remettre en cause.. hein, les guignols au sifflet ?

Link to comment
Share on other sites

J'pense pas que ca soit volontaire quand Trémou fait la majorité de ses fautes, je verrai plutot ca comme de la maladresse: pour compenser son physique léger, il veut se donner a fond, mettre de l'engagement, sauf que si il arrive en retard, il attrape tout sauf le ballon... :rolleyes:

 

Si il prend l'habitude de jouer plus dans un role de milieu, ce genre de fautes pourraient être évitées à mes yeux... -_-

 

Je suis content pour lui, il va enfin pouvoir, aprés le match de Strasbourg, montrer toute l'étendue de ses qualités, car a mes yeux, dans un autre registre certes, mais lors d'un match, il apporte autant que Wendel. :yellow:

 

Même si dans les matchs de haute intensité, je lui préfère Wendel, plus expérimenté...

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Foot- L1- Bordeaux - Trémoulinas : «Un tournant»

 

Le match de Bordeaux contre Nancy «est un vrai tournant de fin de saison car Nancy n'est plus qu'à trois points de nous», reconnaît le latéral gauche girondin Benoît Trémoulinas. «Il faudra l'aborder sans pression, afin de le gagner et de les distancer de six points.» Pour l'équipe de Laurent Blanc, ce sera une opération rachat après le raté de Nungesser, à Valenciennes (1-3). «Il reste encore beaucoup de matches et nous ne tuerons pas le suspense en cas de victoire samedi, précise le jeune Bordelais (photo L'Equipe), car il faut encore se déplacer à Marseille, Lens et recevoir Sochaux, notamment, qui, comme les Sang et Or, va jouer le maintien. Nous devrons faire le plein de points à la maison.» Désormais positionnés à neuf unités du leader, Lyon, les Aquitains ne se trompent pas de cible et savent qu'en venant à bout de leur hôte du jour, qui s'était imposé à l'aller (1-0, 13e journée), ils conforteraient leur avantage comptable au tableau d'affichage. «Cette semaine, nous sommes beaucoup plus focalisés sur Nancy, que sur Lyon et ses neuf points d'avance, indique Laurent Blanc. C'est un concurrent direct, mais cela reste un match à trois points, et non à six ! Nancy est une très bonne équipe, qui n'en est pas là par hasard.»

 

Benoît Trémoulinas explique qu'une baisse de régime est hors de question : «Nous sommes un peu déçus de voir Lyon devant, mais cette deuxième place est vraiment l'objectif de la fin de saison. Nous l'avons pratiquement toujours occupée, et il ne faudrait pas céder sur le dernier quart du championnat. » Mais les Marine et Blanc se méfient des Lorrains. «Au départ, qui aurait dit que Nancy allait être à la troisième place, un rang que l'on aurait plus attribué à Marseille ou Lens, voire au PSG ? s'interroge le défenseur. Ils ont su rebondir après une période de flottement et revenir sur nous, avec une équipe possédant de bons joueurs et dont la qualité première est le combat. Une formation que nous devrons défier dans ce domaine-là.» Le mot de la fin revenant à un Geraldo Wendel plus catégorique dans l'analyse : «Je pense que samedi, la deuxième place qualificative pour la Ligue des Champions se jouera entre nous, Nancy et même Marseille.» - Laurent BRUN, à Bordeaux

 

 

 

SOURCE: L'Equipe.fr

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Ca fait plaisir de voir que des gars croient au potentiel de Benoit. Je suis sur également qu'avec le temps il se bonifiera et s'étoffera physiquement, c'est arrivé a d'autres et ca arrivera. Il n'était pas mur physiquement tout de suite mais ca vient!!!!!!Allez je met une piece pour dire qu'il prendra une des places de titulaire cette année sur le flanc gauche ;)

Link to comment
Share on other sites

Visiblement Blanc souhaite faire évoluer Benoit en milieu gauche et non en latéral gauche.

 

C'est vrai que sa vitesse et sa pénétration sont trés utiles lorsqu'il évoule plus haut en milieu gauche mais je reste eprsuadé qu'en latéral gaucge il ferait un malheur. Plus tard je pense que c'est à ce poste de latéral qu'il explosera, il a le profil d'un liza.

 

Maintenant il est encore jeune et avec peu d'expérience du haut niveau. On sait que le joueur ne sait pas encore s'il sera prêté ou non. Il appoetrait beaucoup à Bordeaux mais je me demande si un prêt dans un club de Ligue 1 où il serait titulaire au poste de latéral gauche ne serait pas une bonne chose pour lui.

 

Benoit a besoin de jouer pour emmagasiner de l'expérience, tout comme Ducasse. Tous les 2 sont un peu tendres mais ont un gros potentiel.

Link to comment
Share on other sites

Attends, si tu prètes Trémoulinas, tu affaiblis un tantinet notre flanc gauche. :huh:

 

Ou alors, il faut recruter 2 mecs à gauche.

Link to comment
Share on other sites

Il apporterait beaucoup à Bordeaux mais je me demande si un prêt dans un club de Ligue 1 où il serait titulaire au poste de latéral gauche ne serait pas une bonne chose pour lui.

C'est pas sainté qui le désirait au mercato d'hiver ?

Link to comment
Share on other sites

Je ne pense pas qu il faille preter Trémoulinas, comme dit plus haut on en a besoin sur le coté gauche et puis perso je l ai trouvé trés bon lorsqu il a joué meme si un manque d expériences est fait voir en UEFA mais il apprendra en jouant et avec le temps... ;)

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Je ne comprends pas la logique de Benoît.

 

Il veut jouer plus, je le comprends. Mais on ne lui a pas expliqué qu'il va obligatoirement jouer davantage vu le nombre astronomique de matchs que les Girondins vont se goinfrer. De plus, sa polyvalence est 1 atout qui devrait lui permettre d'évoluer assez fréquemment mais pas automatiquement comme titulaire.

 

Patience, Benoît...

Link to comment
Share on other sites

2 semaines d'arrêt pour 1 entorse de la cheville.

 

Pour 1 gars qui voulait jouer davantage ou être prété dans cette optique, quelle ironie ! Faudrait rappeler à Henrique, qu'à l'entraînement, il peut y aller plus mollo qu'en match. Pas étonnant que Gouffran n'aille jamais au contact avec lui lors des oppositions...

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Souvent aligné par Laurent Blanc la saison passée, Benoît Trémoulinas (23 ans), défenseur polyvalent, ronge actuellement son frein sur le banc de touche bordelais. Très peu utilisé depuis le début du Championnat, celui qui n'a disputé que cinq minutes à Paris (2e journée), avoue «patienter» sobrement, tout en espérant qu'une prochaine opportunité de jeu se présente. Une occasion qui pourrait lui être donnée dès dimanche (21h00), face à Saint-Étienne. «Je n'ai pas bénéficié de beaucoup de temps de jeu depuis le début de saison, et c'est comme ça, reconnaît, fataliste, le gaucher issu du centre de formation girondin. C'est la loi de la concurrence, celle qui sévit dans les grands clubs. Mais si l'entraîneur fait appel à moi ce week-end, je suis prêt, car j'attends cela depuis longtemps».

 

Pas inactif pour autant, le joueur, qui à jusque-là effectué quelques matches concluants en équipe réserve (en CFA, avec laquelle il a inscrit un but la semaine dernière), et destinés à se «maintenir en forme», confie cependant espérer meilleur sort. «Il est frustrant de se dire que la saison passée, on a fait près de vingt matches parmi l'élite (toutes compétitions confondues), alors que là, c'est zéro et juste cinq minutes jouées à Paris ! C'est dur, mais quand on est à Bordeaux, il faut s'attendre à cela, qui plus est lorsque l'on joue la Ligue des champions, une compétition qui implique pratiquement de tripler tous les postes».

 

«Le club a recruté un arrière gauche : il n'y a rien à dire»

Car il s'agit bien ici de concurrence, sur le flanc gauche de la formation girondine. Une émulation saine, admise par le joueur et pouvant lui être rapidement favorable, eu égard aux suspensions de Wendel (pour 3 matches), et d'Alou Diarra (1 match), mais pas encore totalement digérée. «Je suis malheureux pour Wendel, mais nous sommes plusieurs à pouvoir postuler à sa place de milieu de terrain, avec Gabriel Obertan, Pierre Ducasse ou Jussiê (et Bellion, NDLR)», rappelle-t-il sincèrement, sans omettre de souligner que son poste de prédilection demeure celui de «latéral gauche», où peuvent également officier Franck Jurietti et Diego Placente, récemment engagé. Un recrutement que l'intéressé ne commente pas. «Le club a recruté un arrière gauche : il n'y a rien à dire».

 

Une situation paradoxale, qui ne fait pourtant pas vaciller le jeune homme. «Si l'on commence à douter dans les moments difficiles, il ne sert à rien de jouer au football, assène-t-il. Je ne doute pas. J'ai des qualités et je donne tous les jours le meilleur de moi-même à l'entraînement pour rester au niveau, tout en prenant toujours du plaisir. Je n'ai rien à me reprocher. Et surtout, nous n'en sommes qu'à six matches de joués, tandis que la saison se terminera en mai... Alors certes, je suis suspendu en C1 pour un carton rouge reçu face à Anderlecht en UEFA la saison dernière, mais je ferai un premier bilan en décembre». Et comme il le rappelle sans ambiguïté, «c'est le coach qui a toutes les cartes en mains et qui choisit». Un choix qui pourrait s'avérer payant pour lui ce week-end. - Laurent BRUN, à Bordeaux.

 

Lequipe.

Link to comment
Share on other sites

Je suis d'accord avec Bencruise.

 

La prestation de Benoît fut convaincante en arrière gauche même si il n'a pas démérité en MOG. Mais on sent que çà n'est pas son poste de prédilection.

 

Par contre, en 2ème mi-temps, il a bien tenu son poste d'ArG. Il fut bien plus rassurant que Placente.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...